07282017Headline:

Côte d’Ivoire: Sam l’Africain ,Incarcéré à la MACA sera jugé le 31 mars, prochain/les raisons

Accusé d’avoir tenu des propos xénophobes en direction du président Ouattara, lors d’un meeting organisé le 11 mars dernier, Sam l’Africain a été mis aux arrêts. Il est incarcéré à Maison d’arrêts et de correction d’Abidjan (MACA), depuis le vendredi 17 mars dernier. Mohamed Sam Jichi dit Sam l’Africain devra répondre des actes dont on lui reproche, devant les juges, le 31 mars, prochain.
Mohamed Jichi, dit « Sam l’Africain », sera jugé le 31 mars, prochain à Abidjan. Selon son avocat, il serait accusé d’incitation à la haine tribale, à la xénophobie et à la révolte des militaires. Les autorités ivoiriennes reprochent à l’ancien proche de l’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, d’avoir tenu ces propos le 11 mars, lors d’un meeting organisé à Yopougon.

Il a été arrêté le 17 mars et placé immédiatement sous mandat de dépôt. Il restera en détention à la MACA, jusqu’au 31 mars prochain, jour de son procès. Celui-ci se déroulera au tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau.

Les autorités ivoiriennes reprochent à l’ancien proche de l’ex-chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, d’avoir tenu ces propos le 11 mars, lors d’un meeting organisé à Yopougon. « Si je suis libanais alors Alassane [Ouattara] est burkinabè. Parce qu’Alassane et moi on, a le même statut : il est ivoirien, je suis ivoirien. Il a une partie ivoirienne, j’ai une partie ivoirienne. Mais, lui, sa femme n’est pas ivoirienne. Moi, au moins, ma femme est ivoirienne », avait déclaré Sam l’Africain lors d’un de ses meetings.

Devant le procureur, après son interpellation le vendredi 17 mars, dernier, le candidat malheureux aux législatives à Yopougon, a nié les faits qui lui sont reprochés. Pour son avocat, Me Modeste Abie, les propos tenus par son client ne méritent pas l’inculpation.

par Christ Boli

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment