03292017Headline:

Côte d’Ivoire / Sécurisation présidentielle : L’armée lance l’opération « Aube nouvelle »

burkina Comandos frci

Sécurisation du scrutin présidentiel : L’armée met en branle l’opération « Aube nouvelle »

La Côte d’Ivoire est déterminée à a gagner le pari d’une élection présidentielle apaisée, le 25 octobre prochain.  Pour ce faire, elle a procédé, mercredi,  au lancement de l’opération « Aube nouvelle », impliquant les forces armées ivoiriennes  et les soldats de l’Opération des nations unies (Onuci). 

L’opération « Aube nouvelle » qui s’inscrit dans le cadre de la sécurisation de la présidentielle du 25 octobre prochain a été lancée, le mercredi 7 octobre, à l’État-major, à Abidjan-Plateau, par le général de corps d’armée Soumaila Bakayoko, chef d’État-major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). C’était au cours d’une conférence de presse.

Pour cette opération, ce sont 28 350 hommes de l’armée ivoirienne qui sont mobilisés. « L’opération que nous lançons, a pour but de sécuriser le scrutin. Elle vise à maintenir la stabilité avant, pendant et après », a-t-il expliqué. Avant de donner la composition de cet effectif qui comprend 11 500 policiers, 11500 gendarmes, 5350 militaires et 6000 soldats de l’Opération des nations unies (Onuci).

Pour la réussite de cette action, Soumaila Bakayoko a invité la jeunesse dans son ensemble à éviter tout acte de violence. Ce qui, selon lui, évitera le recours à la force par ses hommes. « Le pays sera face à son destin. Nos hommes tiennent à accomplir leur mission. Faisons preuve de responsabilité dans nos actes », a-t-il conseillé.

Le Chef d’État-major général des FRCI a assuré que ses éléments seront présents dans les lieux de vote. Chacun de ses hommes a une mission spécifique et garantira à la demande de la Commission électorale indépendante (Cei) le transfert des résultats, du matériel électoral et le stockage provisoir

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment