11242017Headline:

Côte d’Ivoire: Selon un ex-gouverneur de la BCEAO, le retour de ce grand homme Gbagbo Laurent, se signale, comment….

 

Des signes provenant de la Cour pénale internationale (CPI) annoncent le retour de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, en jugement à la Haye, pour « crimes de guerre et crimes contre l’humanité », a annoncé samedi, l’ancien gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Henri Dakoury-Tabley, à la célébration des 10 ans de l’Union des nouvelles générations UNG, à Gagnoa (centre-ouest)

« Quand on dit que Gbagbo va revenir, ce n’est pas parce qu’on l’aime sentimentalement qu’on le dit, mais les signes sont là », a déclaré M. Dakoury pour qui « les signes provenant de la CPI montrent qu’il n’y avait rien et il n’y a toujours rien ».

« Ils ne peuvent pas faire autrement que de le libérer », a prédit l’ancien argentier ivoirien, sans autres précisions, appelant les militants de l’UNG à ne pas « se laisser distraire » mais à « fixer les yeux sur la CPI d’où jaillira le soleil »

Il a exprimé sa fierté de voir l’UNG mobiliser ses troupes pour accueillir l’ex-président ivoirien et indiqué qu’il n’est pas d’un parti politique, mais avec « tous les partis qui se rattachent à Gbagbo ».

Laurent Gbagbo comparait depuis janvier 2016 à la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Son procès, suspendu le 21 mars après le témoignage de commandant supérieur de la gendarmerie, le général Edouard Kassaraté devrait reprendre lundi avec la déposition de l’ancien commandant du Centre de commandement des opérations de sécurité (CECOS, ex-unité d’élite de la gendarmerie ivoirienne), le général Georges Guiai Bi Poin.

LKO avec Jefferson KOUDOU

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment