12082019Headline:

Côte d’Ivoire / Seria Gossé, cadre du FPI : « C’est la honte qui fait qu’on se bat, et qu’on part au suicide »

Au Front populaire ivoirien (Fpi), la réconciliation entre affiistes et pro-Gbagbo préoccupe au plus haut point de nombreux cadres et militants. A Gagnoa, Seria Gossé, conseiller du secrétaire fédéral (Fpi-pro-Gbagbo), a lancé le vendredi 8 novembre 2019, un appel à Assoa Adou et Simone Gbagbo, leur demandant d’accepter la main tendue de Pascal Affi N’guessan, président légal du Fpi.

Sur une chaîne de télévision internationale, l’ancien Premier ministre a présenté récemment des excuses pour ses propos tenus au lendemain de son rendez-vous manqué avec le fondateur du Fpi, l’ex-président de la République, Laurent Gbagbo. « Si quelqu’un reconnaît son tort, c’est un acte d’humilité. Je ne peux pas parler au nom des Gor (Gbagbo ou rien, nldr), mais, à mon humble avis, dès lors que quelqu’un tente une initiative de rapprochement, il faut toujours l’écouter », a plaidé Seria Gossé. Pour lui, à partir du moment où le député de Bongouanou sous-préfecture, après des propos « désobligeants » à l’encontre du fondateur du Fpi, Laurent Gbagbo, reconnaît que ce dernier est « le chef à tous, c’est une très bonne chose ».

D’une manière générale, Seria Gossé appelle les militants du Fpi à ne pas être « extrémistes ». « C’est la honte qui fait qu’on se bat, et qu’on part au suicide », a martelé l’ancien secrétaire à la formation du Fpi Gagnoa, qui note que le lion du Moronou ayant mis de l’eau dans son vin, « il faut aller vers lui, éviter l’humiliation afin de maintenir la cohésion dans le parti ».

Seria Gossé demande que l’on laisse de côté les textes qui parlent de « radiation ». Dans le camp Gor, Affi N’guessan est considéré comme « radié » du Fpi. « Toute initiative qui concourt à la paix et à la cohésion est toujours la bienvenue », a estimé M. Gossé.

Avec linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment