06252019Headline:

Côte d’Ivoire/ Situation socio-politique: Guillaume Soro, le « Che Guevara des temps modernes »

Le conflit parlementaire qui oppose Guillaume Soro et Amadou Soumahoro, pourrait bien arranger le député de Ferkessédougou quelques soit son dénouement. Dans un post Facebook, son aide de camp, Mamadou Traoré considère que la situation pourrait faire de Guillaume Soro « un héros des libertés » voire « un Che Guevara des temps modernes ».

Chers tous, comme promis hier, j’ai décidé de faire un post sur le coup d’État que le RHDP veut perpétrer contre Guillaume Soro à la tête de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie.

Mon ami et frère, mon compagnon de tous les jours, Konaté Zie fera une vidéo pour dénoncer cette tentative de coup d’État contre Guillaume Soro. Il est bon de savoir que lorsque Guillaume Soro a été élu 1er Vice-président de l’APF en 2017 au Luxembourg, il l’a été intuitu personae. Ça veut dire en termes clairs et simples que sa candidature n’a été portée ni par la section ivoirienne de l’APF ni par sa section africaine.

Il a été candidat avec son statut de député et non avec son statut de Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.
Et il n’a pas encore démissionné de son statut de député de la nation.

Il est bon de savoir, selon les textes de l’APF, que seul son 1er Vice-président succède au Président sortant de cette institution.

Amadou Soumahoro n’étant ni membre de la section ivoirienne ni membre de la section africaine au regard des textes, ni même membre du bureau de l’APF à plus forte raison 1er Vice-président, car le renouvellement de ces sections et du bureau ne se fera qu’en Juillet 2019, il ne peut prétendre occuper le poste de Président de l’APF.

Si par extraordinaire cela devrait arriver, et j’en doute, ce sera le discrédit total qui sera jeté sur cette institution et par ricochet sur la francophonie. Et je ne crois pas que l’organisation de la francophonie acceptera de perdre sa crédibilité à cause d’Amadou Soumahoro et même de son mandant.

Si par extraordinaire, l’APF faisait invalider la candidature et la désignation de Guillaume Soro comme Président de cette institution, elle lancerait un message fort aux Assemblées Nationales des pays francophones. Ce message sera le suivant : »Députés de tous les pays francophones, sachez que dorénavant, l’APF qui avait pour mission de défendre l’indépendance parlementaire vis à vis de l’exécutif, accepte désormais que le pouvoir exécutif s’immisce dans la gestion du pouvoir législatif. Députés des pays francophones, soumettez-vous dorénavant au dictat de l’exécutif.

Lire sur Africadaily

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment