07232019Headline:

Côte d’Ivoire/Situation socio-politique: le député Dah Sansan accusé d’atteinte à l’intégrité physique des journalistes du média proche du PDCI

Mardi 25 Juin 2019-Le député du RHDP, Dah Sansan  est accusé d’atteinte à l’intégrité physique des journalistes du media proche du PDCI, « Le Nouveau Réveil ».

Le directeur général du quotidien, Eddy Péhé, lundi lors d’un point de presse, a pris en témoin l’opinion nationale et internationale pour tenir le président des jeunes du RHDP, responsable de tout ce qui arrivera de mal aux travailleurs du media tant au bureau que sur le terrain partout en Côte d’Ivoire ; aux locaux abritant le siège du Groupe « Le Réveil » sis à Cocody Deux Plateaux.

« En effet, les menaces d’atteinte à l’intégrité physique des journalistes, qui ne font que leur travail, que nous croyions laissées dans le passé, sont revenues au galop. La dernière en date vient du Député Dah Sansan, président des jeunes du RDR et du RHDP, et président intérimaire, dit-on, de la section APF Côte d’Ivoire, qui a ouvertement menacé faire attaquer le Nouveau Réveil, a-t-il a révélé et d’expliquer.

« Lors de la conférence de presse qu’il a animée le jeudi 20 juin dernier, au siège du RDR à la rue Lepic, le député Dah Sansan a vertement reproché au “Nouveau Réveil” de rappeler dans ses parutions les propos du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du RHDP qui a dit, entre autres, le mardi 11 juin dernier lors d’une conférence de presse tenue au Golf Hôtel: « Nous, RHDP, on n’a pas peur d’enrôler les étrangers pour constituer notre électorat .

Le “Nouveau Réveil” n’a fait que reproduire exactement ce que Adjoumani et que chacun des journalistes  présents ce jour a entendu et noté. D’ailleurs les vidéos et enregistrements de cette conférence d’Adjoumani existent. Nullement nous n’avons interprété, encore moins manipulé les propos de Kobenan Kouassi Adjoumani comme Dah Sansan tend à le faire admettre en vue de justifier l’acte qu’il veut faire poser » a expliqué Mr Péhé.

Le jeune cadre du Bounkani aurait menacé en ces termes : « (…) je vais engager les jeunes au combat pour pouvoir faire renoncer cela à ces journalistes  qui écrivent tout et n’importe quoi (…)Si des gens veulent descendre dans la boue, je ne pense pas qu’il y a mieux que des jeunes pour descendre dans la boue avec eux. »

La direction du journal prend ses menaces au sérieux et prend à témoin l’opinion nationale et internationale pour tenir le député Dah Sansan responsable de tout ce qui arrivera de mal aux travailleurs du « Nouveau Réveil », tant au bureau que sur le terrain partout en Côte d’Ivoire ; aux locaux abritant le siège du Groupe « Le Réveil ».

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment