08202019Headline:

Côte d’Ivoire/Situation socio-politique: les groupes parlementaires PDCI-RDA ont boycottés la séance plénière convoquée par le Président de l’Assemblée nationale

Mardi 21 Mai 2019 – Les groupes parlementaires PDCI-RDA, Rassemblement et Vox populi ont boycotté cet après-midi la séance plénière de l’Assemblée nationale convoquée par le Président, Amadou Soumahoro.

En dépit de la défection des députés de l’opposition, le seul point à l’ordre du jour, «Examen et adoption du projet de l’ordre du jour des travaux parlementaires pour la période allant du 20 mai au 1er août 2019. » a été adopté à la majorité par les députés RHDP présents dans l’hémicycle.
L’absence des députés de l’opposition a suscité des commentaires de la part du Président de l’Assemblée nationale. 
«En démocratie ceci est normal. La majorité gouverne comme c’est le cas à l’Assemblée nationale et l’opposition s’oppose. Soit on ne vient pas aux travaux, soit on vote contre les projets etc,» a déclaré, Amadou Soumahoro.   

Il a néanmoins informé ses collègues qu’il est en discussion avec les députés de l’opposition et pense que les divergences se sont considérablement réduits.
«Ce que je peux apporter comme précision, c’est qu’il faut que la majorité reste majoritaire dans le bureau de l’Assemblée nationale et l’opposition reste minoritaire, » a-t-il ajouté.

Selon le Président de l’Assemblée nationale tels que les débats étaient menés, la majorité était minoritaire dans le bureau, ce qui n’est pas normal, puisque l’opposition ne représente que 38%, alors que la majorité c’est 61,11%.
«Il faut que le bureau de l’Assemblée nationale soit le reflet de la configuration politique de notre institution. Le législateur a dit que le bureau doit être le reflet de la configuration politique de l’Assemblée nationale, » s’est justifié Amadou Soumahoro.

Le Président de l’Assemblée nationale est convaincu que les discussions vont aboutir à un résultat concret et rassuré l’opposition de sa disponibilité. 

«Je pense qu’on va y arriver quand je vois les débats de nos discussions aujourd’hui. Pour ma part, je resterai toujours ouvert à la discussion et au dialogue, à toute heure et en tout lieu, » a expliqué, le député de Séguéla. 
L’absence des députés de l’opposition n’a pas été condamnée par le Président qui estime que c’est un fait normal. 
«Il n’y a rien de mal à cela. On a vu des Assemblées où l’opposition ne venait pas, »a-t-il mentionné. 

Dès lors que le quorum était atteint, l’Assemblée nationale a valablement délibéré, l’ancien Secrétaire général par intérim du RDR a annoncé que le parlement a pris un peu de retard sur la date du début de ses travaux puisque la séance d’adoption du calendrier a été reportée d’une semaine puisqu’il a voulu toujours donner une chance à la paix.
«Je n’ai pas reculé. Je donnerai toujours une chance à la paix, au rassemblement de tous les députés de Côte d’Ivoire, » a prévenu le député de Séguéla.   
Les textes que les députés examineront devront être transmis au Sénat pour examen avant leur transmission au Président de la République pour promulgation.

Amadou Soumahoro informé ses collègues, qu’à ce jour, le bureau de l’Assemblée nationale a reçu 50 projets de lois dont 26 ont été programmés pour être examinés sur la période du 20 mai au 1er août.
Toutefois, il les a annoncé qu’ils recevront incessamment, le code de la famille et celui de la construction et de l’urbanisme. 
«Ces textes seront examinés dès leur dépôt sur le bureau de l’Assemblée nationale. Ce sont des textes d’urgence, »a-t-il souligné. 

En attendant, les 26 textes inscrits se répartissent comme suite, 5 projets de lois ordinaires, 10 projets de lois d’autorisation de ratification et de convention internationale et 11 projets de lois de ratification d’ordonnance. Il faut indiquer qu’un séminaire sur le débat d’orientation budgétaire organisé à l’intention des parlementaires par le ministère chargé des relations avec les institutions et appuyé par le Secrétaire d’état chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat est prévu le jeudi 23 mai en prélude au débat d’orientation budgétaire qui se tiendra dans la deuxième semaine du mois de juin.

Vu le nombre important de textes et vu le temps qui reste, le Président de l’Assemblée nationale a demandé l’indulgence de ses collègues pour que l’Assemblée travaille désormais les lundis et les vendredis. 
Il les a rassuré en retour, qu’il demandera aux membres du gouvernement de venir présenter les projets de lois les mardis et les mercredis, malgré les conseils de gouvernement et de ministres.
Son souhait est que les ministres soient excusés pour venir présenter leurs projets de lois devant le parlement.

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment