09212019Headline:

Côte d’Ivoire/ Situation socio-politique: ”mon mariage et le lieu de mon mariage ne font pas partie de mon mandat de maire. Tout le reste n’est que bavardages stériles” Tiémoko Antoine Assalé

Tiémoko Antoine Assalé, maire de Tiassalé

Et si on parlait de promesses et de bilan?

PRECISION.

Je sais que les haineux, les ignorants et les insulteurs publics n’ont pas la capacité de lire un texte de plus de 140 caractères. Ils se contentent de commenter des photos. Ce n’est donc pas à leur intention que je publie ce qui suit, mais pour les gens bien éduqués et de bonne foi.

Le 18 octobre 2018, la liste que je conduisais, est arrivée largement en-tête sur 7 listes. Et le 17 octobre, j’ai été élu par 26 conseillers sur 28 présents, maire de la commune de Tiassale.
Pendant la campagne:
1/ j’avais promis de mettre fin à la saleté dans la ville de Tiassale, en créant la première décharge hors de la ville et en privatisant le service de pre-collecte, de collecte et de transfert des ordures ménagères hors de la ville.

2/ J’avais promis de mettre fin à la divagation des animaux dans la ville.

3/ J’avais promis d’ouvrir toutes les voies de la ville barrées illégalement par des individus qui s’étaient mis au dessus de la loi et qui avaient été tolérés pendant 33 ans, par trois maires successifs.

4/J’avais promis de réhabiliter toutes les voies de la commune afin que les taxis et les populations puissent librement circuler.

5/ J’avais promis de réhabiliter entièrement la mairie de tiassale et d’équiper tous les services.

6/J’avais promis d’interdire l’accès des mineurs de moins de 18 ans aux maquis et autres lieues de beuverie.

7/ J’avais promis d’offrir aux enfants de familles défavorisées en classes d’examens, des cours gratuits de renforcement et de préparation aux examens de fin d’années.

8/ J’avais promis de connecter, via l’énergie solaire et des télévisions écrans plasma avec un abonnement canal+ et des ports de charge de portables, l’ensemble des campements et villages de la commune non connectés au réseau électrique.

9/J’avais promis de libérer les réserves administratives afin que la ville ne perde plus de projets faute de réserves administratives disponibles.

10/J’avais promis de réparer les véhicules de la police et de la gendarmerie afin que les forces de l’ordre de la ville soient mobiles pour sécuriser les populations.

11/ j’avais promis d’offrir 300 permis de conduire aux enfants de la ville en âge de conduire.

12/ j’avais promis de recenser l’ensemble des contribuables de la ville afin d’avoir une base de données fiables indispensable pour faire de vraies projections budgétaires sur nos ressources propres.

***Faisons à présent le bilan. En rappelant que j’ai pris fonction le 7 janvier 2019 et que, à ce jour, 11 juin, la mairie de Tiassale, n’a toujours pas de budget.

1/ Pour la première fois depuis 33 ans, la ville de Tiassale a une décharge municipale réalisée hors du périmètre de la commune. Pour la première fois depuis 33 ans, des camions de ramassage des ordures, comme cela se fait à Abidjan, sillonnent les rues des quartiers de Tiassale pour récupérer les déchets ménagers qu’ils convoitent à la décharge. Les 24 points de dépôts sauvages d’ordures qui avaient détruit l’image de la ville, ont été traités. Tiassale fait maintenant partie des cinq villes de cote d’ivoire où le service de ramassage des ordures est assuré par une société privée avec le même matériel que ce qui est utilisé à Abidjan.

2/ la divagation des animaux est interdite à Tiassale et les services de la mairie veillent au respect de cette décision avec la sensibilisation qui se poursuit. Cela n’a jamais été fait aussi rigoureusement dans cette ville.

3/ Toutes les voies barrées de la ville dont une très célèbre située non loin de la mairie, ont été libérées. Toutes les clôtures y érigées ont été détruites. Les voies en question ont été traitées et ont désengagé la circulation par endroits, dans la ville.

4/ 14 Km de voirie avec les ouvrages, sont en train d’être ouvertes et traitées dans la commune. Toutes les voies oubliées de la commune et que j’ai parcourues à pieds dans la cadre de ce projet, sont en train d’être ouvertes. La pose des ouvrages commence ce jeudi 13 juin. Il s’agit là, du fruit d’un lobbying personnel.

5/ La réhabilitation complète de la mairie est en cours et tous les services ont été équipés en matériels de bureau. Toutes les toilettes qui ne fonctionnaient pas depuis six ans ont été toutes réhabilitées. Les visiteurs et usagers ne reconnaissaient plus cette mairie.

6/ la mesure d’interdiction des mineurs de moins de 18 ans dans les maquis est en application depuis le 6 mai 2019. Et les patrouilles mixtes (police, gendarmerie, police municipale), dans les lieux de vente, commencent le 20 juin.

7/ 500 enfants de la commune, en classe d’examens (3e et Tle), suivent depuis trois semaines, des cours de renforcement et de préparations aux examens, à l’école “municipalité” de Tiassale. Ces cours sont entièrement gratuits avec des enseignants de lycée moderne et des collèges privés de la commune.

8/ 22 villages et campements sans électricité de la commune possèdent aujourd’hui un équipement solaire, une télévision écran plasma, un éclairage localisé et un abonnement Canal+. Ce qui leur permet aujourd’hui de savoir ce qui se passe dans le monde et de ne pas parcourir des km pour rejoindre la ville pour suivre un march de football ou pour charger leur portable. Depuis 60 ans, les populations de ces villages et campements n’ont jamais eu accès à ce minimum.

9/ J’ai fait libérer, en détruisant toutes constructions illégales y construites, une réserve administrative de 5 hectares. Ce qui a permis la concrétisation d’un projet de construction d’un collège public dans la ville. Les travaux de construction de ce collège public ont commencé depuis le 20 février 2019.
Depuis 60 ans, Tiassale ne possède qu’un seul lycée public avec des effectifs de 130 élèves par classe. La construction de ce college, un projet non communal, va sauver un peu la situation. Il fallait avoir le courage de déguerpir les occupants illégaux, ce qui n’a pas été fait depuis 17 ans. Je vais faire libérer toutes les autres réserves administratives illégalement occupées pour sauver tous les autres projets au bénéfice des enfants de Tiassale.

10/ Le seul véhicule de la police, immobilisé pendant des années, a été réparé, avec un nouveau moteur à l’appui. Celui de la gendarmerie, immobilisé aussi depuis près de deux ans, sera opérationnel la semaine prochaine, on vient à peine d’acquérir le moteur indiqué pour ce type de véhicule.

11/ Le 30 juillet, la première vague (60 personnes) des 300 enfants de Tiassale à qui j’ai promis un permis de conduire, rentrera à l’auto-école.

12/ Le recensement de tous les contribuables de la ville soumis aux taxes communales est terminé. Les données sont en traitement.

NB. Je rappelle que la mairie de Tiassale n’a pas encore de budget et que j’ai pris fonction le 7 janvier 2019.
Je tiens mes engagements, je suis au service des populations de ma ville et je suis chaque jour en train de taper des portes, de trouver des solutions pour améliorer leur cadre de vie, faire de Tiassale une ville propre, une ville nouvelle. Et, dans le fond, il n’y a que cela qui compte et qui intéresse les populations. Tout ce qui est énuméré ici, est vérifiable sur le terrain. Je n’ai pas besoin d’aller vivre au quotidien à Tiassale pour connaitre les réalités de cette ville. Je suis un enfant de Tiassale, je suis né dans cette ville, le village de Tiassale où j’ai grandi s’appelle Koyekro et j’y vais depuis 2013, au moins 3 fois par mois. J’ai fait réaliser dans ce village, tout ce qu’il faut pour que les parents vivent mieux, cela est vérifiable sur le terrain. Et de toutes les manières, la loi permet à des conseillers municipaux de résider hors de la commune, s’ils ont leur travail en dehors de la commune. Il y a, en dehors du maire, quatre adjoints au maire dont un qui a le statut de maire résident. Alors de quoi on parle?
Je possède à Tiassale, le seul Centre de Rencontres et d’Ecoutes de Côte d’Ivoire d’origine privée, qui fonctionne avec une équipe permanente et 200 bénévoles. Ce centre est au quotidien à l’écoute des populations de Tiassale. Il intervient sur des questions de santé (appui pour les operations), sur les questions scolaires (prises en charges scolaires), équipe les services de l’État ( sous-préfecture, préfecture, hôpital général, inspection primaires), en Split, chaises…rehabilite des écoles, des logements d’enseignants, fait de la formation en leadership, rehabilite des pompes hydrauliques dans les villages et campements, installe des lampadaires solaires dans.les villages et campement. Tout ça est vérifiable sur le terrain.
Alors, devant tout ça, le reste n’est que débat puériles pour personnes qui ne savent pas ce que c’est qu’avoir des responsabilités.
Mon mariage et le lieu de mon mariage ne font pas partie de mon mandat de maire. Cela relève de ma vie privée, de l’avis de mon épouse, de l’avis de ma famille biologique, de celui de la famille de mon épouse. Tout le reste n’est que bavardages stériles dont raffolent ceux qui passent leur vie sur Facebook et déversent leur haine et leurs frustrations diverses sur ceux qui sont au quotidien au service de leur pays.
Comment on peut insulter l’épouse de quelqu’un, l’insulter lui-même, insulter sa maman, tout simplement parce qu’il s’est marié en dehors de la commune où il est maire depuis seulement 6 mois. Mais je
Mais je pardonne…parce que je n’ai pas d’explications à donner à qui que ce soit sur ma vie privée. Et si c’était à refaire, je le referai 1000 fois.
J’ai pas attendu d’être maire pour être au service de Tiassale et ses villages. J’invite les incrédules à aller sur le terrain à Morokro m, à Tiassale et dans les villages et campements de Tiassale, pour le vérifier.

Bon début de semaine à ceux qui sont au travail pour faire avancer le pays.

Tiémoko Antoine Assalé

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment