09172019Headline:

Côte d’Ivoire/Situation socio-politique: orpailleurs clandestins, le groupement des partis politiques indigné, dénonce et condamne lesdits propos de Bédié

Mercredi 19 Juin 2019 -La sortie d’Henri Konan Bédié le 5 juin dernier sur la présence des orpailleurs clandestins étrangers convoyés au pays pour venir fausser les élections de 2020 préoccupe un groupement des partis politiques denommé, le GP-PAIX.

Avec à leur tête Henriette Lagou  cadre de Daoukro qui s’était dernièrement rapprochée du président du PDCI, après un passage au côté de Laurent Gbagbo lorsque ce dernier dirigeait le pays, juge ces propos d’inopportuns en ce moment précis de la recherche de la consolidation de la cohésion sociale et de la paix. Le GP-PAIX  s’indigne, dénonce et condamne lesdits propos

Le groupement qui se dit profondément attaché à la paix en Côte d’Ivoire et au bien-être des Ivoiriens ne veut plus voir couler le sang sur la terre natale.
Il appelle les acteurs politiques de tous bords à se préoccuper de la quiétude du peuple en évitant de lui apporter d’autres troubles.

Aussi, à l’approche de l’élection présidentielle de 2020 qui semble captiver toutes les énergies, le GP-PAIX  dit constater dans la presse, la diffusion de propos incendiaires et dénués de sens.

« En effet, au-delà̀ des propos tenus par le président du PDCI-RDA et la réaction du gouvernement ainsi que les déclarations de leurs soutiens, des acteurs Ivoiriens s’illustrent de la plus mauvaise des manières ces derniers temps », déplore l’ex présidente du mouvement deux millions de filles pour Gbagbo.

Enfin, Lagou et ses camarades invitent tous les acteurs à œuvrer pour la paix et la cohésion nationale dans leur comportement et leur propos car comme le disait feu le président Felix Houphouët Boigny et je cite : la paix ce n’est pas un vain mot, c’est un comportement ».

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment