08192017Headline:

Côte d’Ivoire: Situation tendu dans le pays, des entreprises renvoient leurs expatriés/ce qui se passe..

Des entreprises, certes toutes à bases occidentales, ont décidé de renvoyer leurs travailleurs expatriés et leurs familles, apprend KOACI. de certains d’entre eux.

En effet, au regard des tensions survenues depuis le 6 janvier dernier avec les ex-rebelles à Bouaké et qui jusqu’alors ont pris d’autres allures notamment avec la grogne ex-FDS et son lot d’actions, et la grève  des fonctionnaires avec ses manifestations, les services de sécurité de grandes entreprises de la place ont opté de faire évacuer certains de leurs travailleurs étrangers installés en Côte d’Ivoire.

C’est le cas, entre autre, chez Colas  ou encore à la Societe d’Etudes et de Travaux pour l’Afrique de l’Ouest (Setao ci) toutes deux filiales du groupe français Bouygues, classé parmi les “amis” du régime en place, ou encore chez Total, Nestlé et Olam.

«Ca concerne ceux qui ont leur famille avec eux c’est avant tout une mesure de précaution pour notre sécurité, si ça se calme on reviendra» confiera, sans vouloir en dire plus, mardi matin au téléphone un des  expatriés après son retour en France avec sa femme et ses deux enfants.

Après l’intrusion d’éléments de la Fesci au lycée français Mermoz de Cocody, vendredi l’armée française évacuait les élèves du lycée français Blaise Pascal après que la zone eut été le théâtre de tirs d’ex-FDS en colère.

Par ailleurs, des chancelleries telles qu’américaine, marocaine ou allemande ont conseillé leurs ressortissants à la vigilance.

Amy Touré, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment