08182018Headline:

Côte d’Ivoire: Soro Guillaume- Konan Bedié, le nouveau front antiparti unifié

Le parti unifié a tenu son Assemblée Générale Constitutive (AGC) en l’absence du PDCI d’Henri Konan Bédié et les Forces Nouvelles de Soro Guillaume, principaux alliés du RDR au sein de la mouvance présidentielle qui a fait partir Laurent Gbagbo du pouvoir. On connaissait les raisons de l’absence du PDCI à cette AGC, peu celles de Guillaume Soro et ses proches. Franklin Nyamsi, un des proches collaborateurs du Président de l’Assemblée Nationale (PAN) de Côte d’Ivoire a donné quelques pistes pour comprendre cette absence du PAN.

Le président Alassane Ouattara a été désigné président du RHDP, le nouveau parti politique regroupant la majorité des formations politiques de l’ancienne coalition présidentielle. Le PDCI RDA n’est plus membre de cet ensemble et son président Henri Konan Bédié a reçu mandat du Bureau Politique de son parti pour gérer la question. C’est simple, le PDCI veut que le RHDP désigne un de ses militants actifs comme prochain candidat à l’élection présidentielle de 2020 là où le RDR préconise des primaires pour trancher la question.

Il faut noter que le président Alassane Ouattara a été désigné président du RHDP. « C’était un piège » que croient avoir anticipé certains cadres du PDCI. Ils croient qu’avec le Président Ouattara à la tête du nouveau parti, le leur aurait perdu de son influence sur l’ensemble. Dès lors, il y aurait peu de chance de faire désigner un militant PDCI comme candidat RHDP à la prochaine élection présidentielle.

Si les choses sont très claires pour le PDCI, quelques questions subsistaient sur ce qui pouvait expliquer l’absence des Forces Nouvelles à cette Assemblée Générale Constitutive du RHDP dont ils sont pourtant membres depuis le début. Dans un premier temps, l’absence du PAN Guillaume Soro de la Côte d’Ivoire expliquait cette absence. Si tel est que ce sont ses obligations parlementaires qui justifiaient cette brillante absence, pourquoi alors ne s’est-il pas fait représenter par un de ses proches ? Franklin Nyamsi Wa Kamerun, un de ses bras droit et conseiller a expliqué le pourquoi de cette absence.

Absence de Soro Guillaume et des Forces Nouvelles, le pourquoi
« D’abord sur le principe, lorsqu’on veut parler du parti unifié RHDP, il faut supposer que toutes les parties prenantes… soient présentes et impliquées dans la constitution finale du parti unifié RHDP. Si on fait un parti qui s’appelle le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, s’inspirant des accords de 2005, si c’est ce parti qu’on veut faire, il s’en suit mathématiquement qu’on ne peut pas le faire en n’associant pas le parti politique crée par celui dont on reprend le nom, à savoir le Président Félix Houphouët-Boigny (le PDCI RDA) ».

Toujours selon Franklin Nyamsi, Guillaume Soro avait conditionné l’adhésion des Forces Nouvelles au RHDP à un principe « Il nous a tous dit « oui à la création du parti unifié » à condition que soit respectés trois principes : 1er principe – Le Dialogue, 2e principe – L’inclusion et 3e principe – La patience dans le temps. », des principes « authentiquement houphouetistes », selon lui.

« Et tous les principes que l’on a vu mettre en place dans l’avortement du parti unifié qu’il y a eu hier (lundi juillet 2018) sont des principes malheureusement anti-houphouetistes… Si vous regardez l’événement qui a eu lieu hier, deux grandes puissances politiques ivoiriennes en étaient absentes. Le PDCI RDA, parti de l’indépendance, en était absent. Les Forces Nouvelles en étaient absentes. Elles n’y étaient pas représentées. Comment le RHDP, cette alliance peut naître dans la puissance de rassemblement entre le RDR, le PDCI RDA, les Forces Nouvelles, l’UDPCI, et puis le parti unifié du RHDP manquer littéralement de deux de ces ailes, à supposer qu’il en ait trois. »

Les FN opposés à la forme actuelle du parti unifié
Visiblement opposé à la forme officialisée du RHDP, Franklin Nyamsi estime que le « le bébé qui est né hier est un bébé avorté, qui a besoin d’être renforcé par l’usage des trois médicaments prescrits par le Dr Soro à la classe politique de son propre camp. »

On comprend dès lors que l’absence de Soro Guillaume à cette AGC du parti unifié n’était pas du fait de son absence du pays, mais plutôt de son refus d’adhérer au RHDP dans sa forme actuelle. Il faut savoir que le PAN avait été reçu par le président Alassane Ouattara avant son départ au Québec. Cette question de sa présence à l’AGC a forcément été au menu des échanges.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment