03262017Headline:

Côte d’Ivoire-Sortie de nouveaux éléments et aussi plusieurs élèves gendarmes radiés

fille gendarme

Les effectifs de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire se sont enrichis de plus de sept cents (700) nouveaux éléments, depuis le lundi 27 juillet 2015, à l’occasion de la sortie de la Promotion maréchal des logis chef (Mdl/c) Droh Déa Dénis, à l’Ecole de gendarmerie d’Abidjan-Cocody (Ega).

Ils ont passé le flambeau aux sept cents (700) autres de la promotion Mdl/c Troh Bi Gohi Honoré. Pour ces deux promotions, certains n’ont pu terminer ou entamer la formation pour avoir enfreint aux lois de la gendarmerie. Il s’agit de cinq (5) stagiaires dont quatre (4) de deuxième année et un (1) de première année « Conformément aux règles de notre armée et aux ordres du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, Kouakou Kouassi Gervais, fait rigoureusement le tri. Ceux qui ont tergiversé gravement avec la discipline ont été radiés en cours d’année sans état d’âme », a justifié le Colonel Major Alexandre Apalo Touré, le Commandant école.

Cette cérémonie a vu également la sortie des premières femmes gendarmes, après plusieurs mois de formation strictes et rigoureuses. Il s’agit des sous-lieutenants Yao Ahou Emmanuelle, Djaouli Emmanuelle, Diané Barakissa et Adou Ruth. A ces pionnières, Paul Koffi Koffi, ministre chargé de la Défense auprès du Président de la République a déclaré : « Malgré la rigueur, vous vous êtes conformées aux règles de la gendarmerie et nous n’avons observé aucune difficulté. Vous vous êtes bien appliquées. Mais sachez-le, vous devez être sur le terrain et il n’y aura aucune faveur pour vous. Nous sommes particulièrement heureux de prendre part à la mise en œuvre de cette importante réforme qui met la gendarmerie au même niveau que les autres corps des Forces de Défense et de sécurité. Nous sommes persuadés que cette heureuse initiative attirera d’autres jeunes filles dynamiques dans ce métier noble de la sécurité des personnes et des biens, sous la devise Pro Patria, pro lege (Pour la Patrie et pour la loi, ndlr) », leur a-t-il rappelé.

Tout comme il l’a fait leurs collègues de la promotion « Droiture » de 46 officiers dont trois Béninois, deux Burkinabé, deux Togolais et cinq Nigériens. Même son de cloche pour Hien Sié, parrain de cette 39ème promotion. Par ailleurs directeur du Port d’Abidjan, il a offert quatorze ordinateurs et douze imprimantes à l’Ega et au commandement supérieur. Cette cérémonie s’est terminée par un défilé militaire et le maniement des armes fortement appréciés par le nombreux public qui s’est déplacé.

M’BRA Konan

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment