04262019Headline:

Côte d’Ivoire: Soul To Soul convoqué au ministère des Affaires étrangères, Soro manifeste une réaction prompte

Soul To Soul convoqué au ministère des Affaires étrangères

Voici où il se trouve
Soro : « Même Gbagbo ne nous a pas séparés »
Guillaume Soro, président démissionnaire de l’Assemblée nationale et ses proches, continuent de faire l’actualité. Selon un communiqué en date du 13 mars 2019, signé par l’ambassadeur Daouda Diabaté, secrétaire général au ministère des Affaires étrangères, le chef du protocole de M. Soro, Koné Kamaraté Souleymane dit Soul to Soul, est convoqué par sa tutelle. « Le ministre des Affaires étrangères invite M. Koné Kamaraté Souleymane (Mle 345 588 H), ministre plénipotentiaire 1er échelon, précédemment chef de protocole à l’Assemblée nationale, à se présenter à la direction des ressources humaines du ministère des Affaires étrangères dès diffusion du présent communiqué », rapporte le communiqué publié dans le quotidien gouvernemental, Fraternité Matin, du vendredi 15 mars 2019.

Pour certains, ce communiqué apparaît comme un «acharnement » sur les proches du député de Ferké. Selon eux, l’ancien président de l’Assemblée nationale pourrait être séparé de son homme de main dans les jours à venir. Il pourrait être affecté, pensent-ils, à d’autres fonctions, étant membre du corps diplomatique. En revanche, pour d’autres, il est dans l’ordre normal des choses que Soul to Soul soit rappelé par la tutelle dès l’instant où le cabinet du désormais ex-président de l’Assemblée nationale est dissous.

En Côte d’Ivoire, le ministre plénipotentiaire est chargé des fonctions de conception et des fonctions de direction. A l’étranger, le ministre plénipotentiaire a vocation normale à occuper les fonctions de ministre conseiller, de chargé d’affaires en pied ou de consul général. A ce titre, il seconde et supplée le chef de mission ou le représentant permanent.

Selon une source proche de Guillaume Soro jointe, vendredi 15 mars, par téléphone, le ”bras droit” de l’ex-Pan se trouvait hors d’Abidjan, au « village » précisément. Il devrait regagner Abidjan en début de semaine et se présenter alors au ministère des Affaires étrangères pour «affaire le concernant».

Recevant des populations de la région du Bafing, jeudi 14 mars 2019, à son domicile sis à Marcory-résidentiel à Abidjan, Guillaume Soro a fustigé l’attitude du pouvoir. «Ce régime, je ne comprends pas pourquoi il renvoie comme ça ! Vous pensez que c’est renvoyer les gens qui va nous effrayer ? On aurait voulu connaître ce régime pour d’autres choses mais pas pour renvoyer les gens , mettre en prison des députés pour des tweets. Ça me fait mal», s’est-il offusqué.

Hier, vendredi 15 mars 2019, réagissant sur l’affaire de son directeur de protocole, après l’information postée par un site internet selon laquelle « Ado pourrait séparer Guillaume et Soul to Soul », le président du Comité politique a tweeté : « Eeh pourquoi séparer deux frères ? Même Gbagbo ne nous a pas séparés. Soul, tu peux partir… Ne regarde (pas) ma situation…

Lire la suite sur connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment