10192017Headline:

COTE DIVOIRE/ Tchedjougou OUATTARA crache ses verités à Affi sur les élections locales

affi gbagbo

Élections locales : Lorsque Monsieur 9% décide de ne pas mourir seul…

Il vient encore de trancher, Monsieur 9%, dans la foulée de sa conférence de presse d’hier, mercredi 16 décembre : ” Les militants n’obéiront pas à un mot d’ordre de boycott à l’occasion des élections locales “.

Mais, passés les moments d’étonnement, ne retrouve t-on pas rapidement sa sérénité pour s’interroger sur le profil des “militants” dont parle Monsieur 9% ?

Pour cerner, sans peine, que l’homme divague gravement, n’importe t-il pas de faire un rappel sommaire mais sérieux, de l’état des lieux ?

En effet, Monsieur 9% n’ignore pas que le congrès de Mama l’a radié des livres du Front Populaire Ivoirien.

L’homme n’ignore pqs non plus que, nonobstant cette importante décision de radiation, il s’est présenté aux dernières présidentielles, sous la bannière, aait-il prétendu, du même Front t Populaire Ivoirien.

Monsieur 9% ne nie pas aussi, qu’à l’occasion de sa campagne, des cadres des diffrentes régions, ayant pris faits et cause pour lui, étaient à l’ouvrage dans ces régions.

Mais, Monsieur 9% est loin d’oublier qu’au moment où ces anciens cadres du partis qui sont avec lui, faisaient campagne à son profit, les cadres du parti de Gbagbo demandaient parallèlement, à leurs “militants ” , de ne point se sentir concernés par les chants de sirène des Affidéens.

Monsieur 9% ne saurait, devant l’histoire, mettre en doute, les piètres résultats obtenus dans les différentes localités et sui lui ont fait totaliser 9% des suffrages exprimés, au point même d’être battu par un certain KKB, dans une “propriété privée” du Fpi, comme la plus vaste commune de Côte d’Ivoire : Yopougon.

Monsieur 9% est d’accord que le même système mortel du sinistre Youssouf BAKAYOKO, vomi par les “militants” du Fpi, est encore en place.

Au demeurant, Monsieur 9% ne prétend pas avoir déjà oublié que lorsque ce système s’est offert en spectacle au monde entier, en proclamant, en moins d’une semaine, plus de 3 taux de participation pour ces mêmes Présidentielles 2015, sans curieusement modifier les différents suffrages des candidats, lui, Monsieur 9%, n’a point bronché.

Mais, par une alchimie dont il détiendra, seul, le secret des molécules, Monsieur 9% se convaincra déjà que ses “militants” n’obéiront pas à un mot d’ordre de boycott”.

Curieusement, Monsieur 9% ne dit rien du profil des “militants” auxquels il fait ainsi malencontreusement allusion.

Les candidats Affidéens à ces élections locales, seront-ils différents de ceux qui ont battu campagne aux présidentielles pour Monsieur 9%, et qui n’ont obtenu partout que de nauséeux résultats ?

Si tant est que leurs poids personnels devraient compter, pourquoi n’ont-ils pas pu les mettre dans la balance lors des présidentielles, dans ces régions ?

Par une telle entreprise, n’est-ce pas une volonté manifeste chez Monsieur 9% de bousiller définitivement des cadres de certaines régions qui avaient encore la possibilité de faire amende honorable ?

Car, à supposer que les cadres du Front Populaire Ivoirien de Laurent Gbagbo, constatent que les conditions pour aller à ces locales, sont réunies, et y vont effectivement, à quels “militants” ferait encore allusion Monsieur 9% ?

S’obstine t-il, Monsieur 9%, à occulter que ce ne sont pas les dirigeants du Fpi qui lancent des mots d’ordre de boycott, bien au contraire. Ce sont les survivants des militants, massacrés, du seul fait du même Youssouf BAKAYOKO, qui ne veulent pas entendre parler d’élections tant que le criminel Bakayoko est à la manoeuvre à la Cei.

De quels militants parle donc Monsieur 9% ?

À la vérité, Monsieur 9% qui est pénétré de la réalité qu’il fera le deuil de ses agitations politiciennes, en même temps que la dernière veillée funèbre du pouvoir Ouattara dont les signes sont patents, ne veut point mourir seul.

Comme un roi, il est déterminé à emporter, sous son linceul, certains sujets qui en présentent les aptitudes.

Allons-y seulement! Tout près est très près !

Tchedjougou OUATTARA

afrikanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment