08192017Headline:

Côte-d’Ivoire: Tchéidé Jean Gervais (Fpi) fait des révélations– voici pourquoi Gbagbo reçoit des opposants et refuse Affi et Co

Côte-d’Ivoire: Pourquoi Gbagbo reçoit des opposants et refuse Affi et Co – Les révélations de Tchéidé Jean Gervais (Fpi)

Jeudi dernier à l’occasion d’une rencontre avec des étudiants venus apporter leur soutien au camp Gbagbo à Anono, le vice-président du Fpi (pro-Sangaré) Tchéidé Jean Gervais a exhorté dans une longue intervention, la jeunesse à s’inscrire dans le combat de la dignité commencé par Gbagbo. Il en a profité pour lever un coin du voile sur la position de Laurent Gbagbo vis-à-vis de certains cadres de son parti qu’il tarde à recevoir à La Haye. Entre autres, Pascal Affi N’guessan, Amani N’guessan et bien d’autres qui ont formulé des demandes de visite jusque-là restées sans suite.

Gervais Tchéidé, ancien Daaf au Comité national de pilotage du redéploiement de l’administration (Cnpra) dévoilait en substance le contenu d’un entretien qu’il a eu avec l’ancien président lors d’une visite qu’il lui a rendue en novembre 2015. Il dit avoir posé cette question à Laurent Gbagbo : « Président, certains en Côte d’Ivoire nous demandent de faire profil bas parce que si nous manifestons, cela pourrait avoir un impact négatif sur votre procès. Qu’est-ce qu’on doit faire ? »

A cette interrogation Gbagbo aurait répondu ceci : « C’est moi qui suis ici. Si j’ai quelque chose à dire je le dirais à Sangaré pour qu’il vous le dise. Pour le moment, ceux qui font profil bas, c’est pour eux-mêmes ». Toujours, selon M. Tchéidé, Gbagbo aurait donné sa position sur les demandes de visite qu’il n’a pas agréées. « Gbagbo dit qu’il y a une différence entre une erreur et une faute. Et la trahison est une faute impardonnable. Si tu as trahi, tu es impardonnable. Par contre ceux de mes adversaires qui reconnaissent qu’ils se sont trompés (sur mon compte) et qui demandent à me rencontrer, ceux-là je les reçois », a traduit l’orateur devant son auditoire. Pour lui, face à un problème, il peut y avoir plusieurs stratégies pour le résoudre mais il ne faut pas user de ruse pour trahir la cause d’un groupe.

Il commentera par la suite qu’après la crise postélectorale, l’attitude de certains camarades du Fpi s’est basée sur leurs intérêts personnels. Ceux-ci, ajoute-t-il, se sont fait avoir par le pouvoir qui leur a demandé de choisir entre leurs comptes bancaires et leur militantisme au Fpi. Leur choix a été vite fait, selon lui, oubliant qu’ils doivent leur fortune à la signature d’un homme qui les a placés aux postes où ils ont gagné de l’argent. Et, poursuit M. Tchéidé, il n’y a pas d’illusion à se faire : « En réalité ceux-là, ils chantent pour Ouattara en prenant le nom de Gbagbo »

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment