10202019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio-politique: ”50 chefs de BOTRO auraient adhéré au RHDP après une rencontre avec Rebecca Yao” René Koumoin

50 chefs de BOTRO, Languibonou et Diabo auraient adhéré au RHDP après une rencontre avec Rebecca Yao, une animatrice de la mouvance présidentielle à Diabo. C’est le maire-sénateur, René Koumoin, délégué PDCI Botro 2, pour les sous-préfectures de Diabo et Languibonou, qui a porté la riposte à sa sœur d’Adiékro. Réunissant quelques chefs acquis à sa cause, il a produit un communiqué pour infirmer la sortie médiatique de Rebecca Yao.

Pour se faire une nette idée de la situation sur le terrain, au jeu des adhésions maintien de la confiance, 7info.ci s’est rendue à DIABO, ce vendredi 13 septembre pour rencontrer Nanan Kouakou Amani Denis, porte parole des chefs de la sous-préfecture de Diabo. A 7info.ci, il a confié que << nous ne nous reconnaissons pas dans cette adhésion qui courent toutes les rues de la région. Un chef ne fait pas de politique. Le chef reçoit tous les partis politiques et œuvre pour le mieux vivre des populations. Nous ne pouvons adhérer à aucun parti politique. Si nous choisissons un parti, et les autres enfants qui appartiennent aux autres partis ne sont-ils pas aussi nos enfants ? Donc un chef ne peut dire qu’il appartient à un parti politique. Ce n’est pas digne d’un chef. Il est bien stipulé dans notre arrêté de nomination. Si pour un événement d’une telle envergure, moi, le porte parole je suis pas informé, alors ce n’est pas vrai. Aucun chef de chez nous n’a adhéré au Rhdp car la politique n’est pas notre affaire >> a soutenu, Nanan Amani Denis, porte-parole des chefs de la sous-préfecture de Diabo.

Lire sur 7info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment