08212019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio-politique: arrestation d’un ancien élément de wattao,sergent-chef, Koné Dramane. Les raisons

L’arrestation du sergent-chef, Koné Dramane, le vendredi 25 janvier 2019, suivie quelques mois plus tard, précisément le vendredi 12 avril 2019, de son transfèrement de la Direction de la surveillance du territoire (Dst) à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), continue de faire grand bruit.

Les premières informations sur les déboires du sous-officier de la Garde républicaine (Gr) mentionnaient une « atteinte à la sûreté de l’État, (une) détention illégale d’armes de guerre et (une) tentative de déstabilisation ».
Dans sa parution n°3040 du l4 au 20 avril 2019, l’hebdomadaire Jeune Afrique (Ja), livre de nouvelles informations dans l’affaire « Koné Dramane ». Selon le magazine, les autorités accusent le sergent-chef de détention illégale d’armes.

Les faits qui accablent l’ancien élément du colonel Issiaka Ouattara dit Wattao, ancien patron de la Gr, et actuel sous-chef d’État major chargé des unités rattachées, remontent aux mutineries de 2017. JA rapporte qu’Alain Richard Donwahi, alors ministre de la Défense et Hamed Bakayoko, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, avaient chargé le sergent-chef Koné Dramane de récupérer les armes du contingent des « 8400 » en contrepartie d’une forte rétribution. Mais là où va se poser le problème, c’est que le stock d’armes, tel que déclaré par Koné Dramane à ses mandants, ne correspondait pas au montant perçu.

Lire sur linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment