05222019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio-politique: Doumbia Major attaque Soro, Franklin Nyasmsi, très en colère couvre Soro et bombarde Major

FRANKLIN NYAMSI (conseiller de Guillaume SORO) répond a Doumbia MAJOR

Un débiteur de logorrhées et de postillons nommé Doumbia Major…

On nous a servis les litanies d’un certain et fort suspect docteur Doumbia Major, dont le retour en Côte d’Ivoire, après de longues années d’exil dues à sa nature volatile et versatile, semble résolument se placer sous le signe d’un règlement de comptes qu’il croit pouvoir accomplir contre la personne du Président Guillaume Kigbafori Soro. Incapable de vivre de ses diplômes artificiellement obtenus à l’étranger, pratiquant un verbe cousu de fautes et de lourdeurs tant stylistiques que grammaticales, l’individu infatué de Doumbia Major a enfin trouvé une occupation dans une salle de TD de l’Université Houphouët-Boigny et croit pouvoir récompenser le régime Ouattara par des flots d’insanités déversés tous les jours contre le leader Guillaume Soro. Contre quoi, il est aisé de rappeler que :

a)-Doumbia Major n’a jamais été de la direction de la FESCI aux côtés de Guillaume Soro. Ce fut un obscur militant de base de la FESCI parmi tant d’autres. Tous les souvenirs dont il se prévaut donc sont le fruit exclusif de sa mythomanie chronique. IL n’a jamais, dans le passé, été un rival de Guillaume Soro. Et il ne le sera probablement jamais en raison de sa nature profondément étriquée. Est-ce donc étonnant que le sieur Doumbia Major n’aille pas à travers le Nord, le Centre, le Sud, l’Ouest et l’Est de la Côte d’Ivoire déverser sa bile abidjanaise sur les traces de Guillaume Soro ? Manifestement, l’homme en se cantonnant à Abidjan, a une conscience aiguë des limites de sa folie. Défenseur alternatif d’un IB dont le Chef Suprême des armées de Côte d’Ivoire ordonna l’élimination après sa tentative de coup d’Etat en 2011, Doumbia Major ne sait définitivement pas dans quoi il met ses pieds en quinconce. Autrement, qu’il aille donc flétrir Guillaume Soro sur le terrain et compte bien les deux tondus ou trois pelés qui l’écouteront avant de le chasser !

b)- Doumbia Major est un individu profondément inconstant, volatile et versatile. IL ne se bat pas pour des principes, mais uniquement pour sauver sa pitance et se faire une petite place au soleil des circonstances. Alors que le Leader Guillaume Soro et sa Compagnie sont en rupture avec le régime Ouattara en raison des abus de pouvoir de ce dernier (notamment depuis le début de son 2ème mandat), le sieur Doumbia Major rejoint Ouattara après s’être illustré, durant tout son exil par la dénonciation véhémente de l’imposture d’Alassane Dramane Ouattara : voleur, dictateur, imposteur, détourneur, corrupteur politique, telles sont, depuis une dizaine d’années, les descriptions de Ouattara dans la bouche de Doumbia Major. Comment prendre au sérieux quelqu’un qui a constamment présenté Alassane Ouattara comme l’anti-modèle politique absolu, lorsqu’il se met au service de cet anti-modèle pour sauver sa pitance quotidienne ? On devrait donc demander à Doumbia Major de dire en quoi l’Alassane Ouattara qu’il dénonça a changé en bien aujourd’hui, pour que son retournement de veste se justifie ? Et le pauvre braillard serait bien en peine de le faire. IL ne faut donc guère s’attarder davantage sur les postillons de cet histrion.

Kpakpato 225

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment