05252019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio- politique: Jean Louis Billon n’a pas été tendre avec Adjoumani et Duncan. Ce qu’il a dit

Billon charge Adjoumani et Duncan depuis Yamoussoukro. Le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA chargé de la Communication, Jean-Louis Billon, était à Yamoussoukro. Invité par la structure des jeunes cadres du PDCI, à l’occasion de leur rentrée politique, ce proche d’Henri Konan Bédié a donné une conférence publique sur les enjeux et les perspectives de son parti pour 2020. Ci-dessous, l’intégralité de sa conférence dans laquelle il critique sans les nommer explicitement Daniel Kablan Duncan, fondateur de PDCI-Renaissance et Kobenan Kouassi Adjoumani, président de Sur les traces d’Houphouët-Boigny.

Je voudrais, avant tout propos, porter les salutations du président Henri Konan Bédié, le président de notre parti. Et remercier les jeunes cadres de cette initiative en ces temps difficiles pour le monde politique qui est en pleine ébullition et où le PDCI est fortement courtisé. Parce que le PDCI, notre parti, est le plus grand parti de Côte d’Ivoire, le plus ancien, celui qui compte le plus de cadres dynamiques et compétents.

C’est la raison pour laquelle vous assistez à tant de tentations, de tentatives de débauchages parce qu’ailleurs, ils n’ont pas ce vivier de cadres-là. Sans le DCI, ils ne sauraient que faire. C’est vrai qu’en 1999, il y a eu le coup d’Etat. C’est vrai qu’en 2000, le FPI a pris le pouvoir. C’est aussi vrai que de 2010 à 2018, le président Ouattara dirige la Côte d’Ivoire. Mais, tous ces régimes se sont appuyés sur les compétences du PDCI. Et cela, c’est une vérité. N’en déplaise aux uns et aux autres. Sans le PDCI, la Côte d’Ivoire demeurera un navire sans gouvernail.

A lire aussi :Côte d’Ivoire : La promesse de Bédié aux chefs traditionnels du Sud

Chers Parents, nous sommes le PDCI-RDA. Et pour arriver en 1999, nous devrons faire notre petit historique pour enseigner à notre jeunesse, d’où vient le PDCI. Nous avons entonné l’hymne de notre Parti. C’est en 1946 que le PDCI est né avec le RDA. Le Pdci est le secteur Cote d’Ivoire du RDA. C’est le plus ancien des partis du continent africain après l’ANC de Nelson Mandela. Alors vous devrez comprendre que, pour des jeunes comme nous, qui ont été élevés, éduqués, nourris, fortifiés par le PDCI-RDA, quand on nous parle de faire disparaître le PDCI-RDA, nous disons tout simplement non.

“Même ceux qui aujourd’hui vont renaître ailleurs ou sont les traces ou dans les pas de je ne sais qui, doivent tout au PDCI-RDA. Quelle Ingratitude !”

Si le bon Dieu nous a donné une mémoire, c’est pour ne pas oublier. N’oublions pas ce que le PDCI a fait pour nous. C’est vrai qu’en politique, comme l’a dit un grand frère, la chose la mieux partagée est l’ingratitude. Mais nous ne saurons être ingrats envers le PDCI Nous ne sommes pas ingrats envers le PDCI. Au lieu de dire merci au PDCI, ils vont inventer autre chose et nous demander qu’on les suive et qu’on disparaisse. Or, c’est à Yamoussoukro ici même que j’ai eu à dire que ce n’est pas le père qui prend le nom de l’enfant. Dans la vie, c’est l’inverse. Et comme on est bien éduqué, nous conservons le nom du père.

Et le nom que le père nous a laissé, c’est le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI. Le président Félix Houphouët-Boigny était de tous les combats nobles. C’est un chef courageux. Ila fait le Syndicat agricole africain pour défendre les intérêts des agriculteurs. Avec le RDA, il a combattu les travaux forcés avec un discours mémorable à l’Assemblée nationale française. C’est grâce à lui que tous les pays africains ont amélioré leurs conditions de travail forcé. Avec Gaston Deferre, il a écrit la Loi cadre en 1956, celle qui a appelé les pays au Nord et au Sud. Et en 1958, pour ceux qui ne savent pas, il était Premier ministre de Côte d’Ivoire. C’est lui le premier Premier ministre de Côte d’Ivoire.

La Côte d’Ivoire était autonome mais n’était pas indépendante. Il fallait préparer l’indépendance. Et c’est là qu’a été rédigée la devise de la Côte d’Ivoire: Union-Discipline-Travail. C’est là qu’a été pensé le drapeau de la Côte d’Ivoire. Orange-Blanc-Vert. L’Orange représentant le Nord de la Côte d’Ivoire, le Vert, le Sud et le Blanc, la paix et la concorde. Et c’est l’Union. Houphouët a pensé la Côte d’Ivoire dans l’union et la concorde. C’est pourquoi, il est très attaché à la paix.

Le PDCI a réuni et formé tous les cadres en Côte d’Ivoire. Il ne vous demandait pas quelle était votre religion, on regardait l’intérêt de la Côte d’Ivoire et on le faisait ensemble. Le PDCI est un parti conservateur. A l’époque, il y avait les deux Blocs, le Bloc communiste et le monde libre. Le prédisent Houphouët nous a inscrits dans le monde libre. On a choisi le libéralisme économique et Houphouët nous a amenés au développement sans abandonner nos valeurs culturelles, nos coutumes dont les chefs traditionnels sont les garants. C’est dire que nous sommes conservateurs au PDCI. Le PDCI est un parti de l’unité.

Le PDCI n’est pas un parti tribal. D’autres disent vivre ensemble mais au PDCI, nous vivons déjà ensemble. Le PDCI a décidé, malgré son choix d’économie libérale, de mettre l’accent sur le social. L’école était gratuite, l’accouchement était gratuit, la santé était gratuite et véritablement gratuite. Parce qu’aujourd’hui, on nous dit que c’est gratuit mais demandez aux femmes si l’accouchement est gratuit. A l’époque du PDCI, le cahier, les fournitures, tout était gratuit. Et mieux, on nous payait.

BILLON CHARGE ADJOUMANI ET DUNCAN
Il n’y avait pas plus gratuit que ça. C’est pour dire qu’à la vérité, tous les Ivoiriens doivent quelque chose au PDCI. Si ce n’était pas toi, c’est ton frère ou ton père. Tout le monde doit quelque chose au PDCI. Même ceux qui aujourd’hui vont renaître ailleurs ou sont les traces ou dans les pas de je ne sais qui, doivent tout au PDCI-RDA. Quelle Ingratitude !

Mais voyez-vous, tous les enfants de Félix Houphouët-Boigny ne sont pas ingrats. Et avec le président Henri Konan Bédié, nous sommes les soldats qui continuons le combat. Vous les jeunes cadres, votre mission est de réunir plus autour de vous, d’expliquer ces enseignements sur le PDCI pour qu’ils comprennent ce qu’est le PDCI-RDA pour les Ivoiriens.

Même ceux qui disent qu’ils s’en vont sont tellement attachés au PDCI qu’ils vont avec notre logo. Ils ne sont même pas capables de dessiner leur propre logo. Un parti se crée et il va soumettre la justice pour prendre notre logo. Ca va veut dire qu’ils savent ce que représente le Pdci. Voyez-vous, en 1999, il ya eu le coup d’Etat. Il n’ya rien de profitable dans le coup d’Etat. Le président Houphouët nous l’avait dit : « Je préfère l’injustice au désordre. Avec l’injustice on peut parer mais quand le désordre s’installe on n’y peut rien. Les Ivoiriens ont pour devise Union-Disciple-Travail. Quand il n ya pas d’union, il n’ya pas de travail.

La Côte d’Ivoire qui connaissait une belle croissance économique s’est stoppée (…) En démocratie, il faut respecter son opposition. Nous sommes des adversaires politiques, nous sommes avant tout des Ivoiriens, nous ne sommes pas des ennemis. Autant je ne veux pas voir disparaitre le Pdci Rda, autant je ne veux voir disparaitre mes concurrents politiques. C’est ça la démocratie. Que ceux d’en face comprennent cela.

APPEL DE YAMOUSSOUKRO
En 2010, il ya l’élection présidentielle et au premier tour, il ne faut pas oublier vous à Yamoussokro, que le premier appel a eu lieu ici à Yamoussokro. L’appel de Yamoussokro est celui qui a permis au RDR d’accéder à la Magistrature suprême. Et le PDCI l’a accompagnées dans la gestion du pouvoir.

En 2015, alors qu’il y avait des discussions vigoureuses au sein du parti conditionné par si on accompagnait encore ou s’il fallait présenter un candidat, c’est le président Bédié qui a mis fin à ce débat en faisant l’appel de Daoukro. Beaucoup de militants n’étaient pas contents.

“En 2020, soyez rassurés que le PDCI va présenter son candidat. Et le PDCI va gagner ces élections”

Mais il a pris le soin de faire cet appel avec la condition que 2020 l’alternance se jouait. En 2020, soyez rassurés que le PDCI va présenter son candidat. Et le PDCI va gagner ces élections. Aujourd’hui, nous travaillons pour cette victoire. Mais il y a des préalables, c’est là que vous intervenez. Nous nous battons pour une Commission électorale indépendante. Nous nous battons pour une nouvelle liste électorale.

Nous nous battons pour un Conseil constitutionnel également indépendant. Nous nous battons pour que les élections qui viennent ne soient pas suspectes. Autrement le Pdci ne craint aucun candidat. Je le dis on peut faire un sondage, le PDCI part gagnant. Ça fait peur à ceux qui se disent que leur temps arrive à sa fin en 2020 (…)

Préparez cette victoire. Faites en sorte que le Pdci soit toujours fort, que les jeunes s’inscrivent massivement sur la liste électorale. Que les jeunes aient leur pièce d’identité. Parce que le sondage seul ne vient pas gagner c’est la volonté qui vient gagner Et vous les jeunes cadres, vous devez convaincre tous les jeunes. S’ils veulent un changement réel, il faut qu’ils aillent voter. Avec le PDCI, chers parents de Yamoussoukro, la victoire sera effective. C’est la volonté du président Félix Houphouët-Boigny, c’est la volonté du président Henri Konan Bédié.

Nous, nous sommes confiants, ce sont les autres qui sont fébriles. Ils ont fait mille et une propositions autour de nous. Mais soyez rassurés, aucun compromis ne fera disparaitre le PDCI. Aucun compromis n’empêchera le Pdci d’avoir son candidat en 2020. Que le Président Henri Konan Bédié dorme tranquille. (…)Dans 200 ans, ici à Yamoussokro, nos enfants, nos petits enfants vont célébrer le Pdci.

Soyez sereins, continuez votre travail. Encadrez les jeunes, défendez le PDCI, sauvegardez les intérêts du PDCI. C’est que la mission que vous avez, c’est la mission que nous avons avec le président Henri Konan Bédié. Vous voyez, il y a des gens qui jouent avec les moyens de l’Etat, nous, nous avons notre conviction et notre amour pour le PDCI-RDA) Et ça, c’est plus fort et cette fibre continuera de vivre longtemps après nous. Permettez-moi de vous remercier pour votre présence et pour votre écoute et je veux partir rassuré parce que j’ai lu dans vos yeux votre attachement au PDCI-RDA.

Lire sur afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment