10192019Headline:

Côte d’Ivoire / Tension socio-politique : la réforme de la CEI portée devant l’Union européenne

La réforme de la CEI portée devant l’Union européenne.

En Côte d’Ivoire, la réforme de la CEI (Commission électorale indépendante) constitue une véritable pomme de discorde entre le pouvoir et l’opposition. La composition de la nouvelle commission est rejetée par les partis politiques de l’opposition qui accusent Alassane Ouattara de vouloir tenter un passage en force en 2020.

Réforme CEI, le PDCI saisit l’ Union européenne.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a refusé de siéger au sein de la nouvelle CEI telle que proposée par Alassane Ouattara. Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef de l’ancien parti au pouvoir, avait donné les raisons le jeudi 29 août 2019.

“Nous qui avons refusé les discussions et qui combattons cette loi et qui avions fait un recours au Conseil constitutionnel qui a été rejeté, un recours à la Cour africaine à Arusha, on ne comprend pas pourquoi, nous pouvons donner de représentants. Donc, hier, la plate-forme a fait une réunion, nous avons signé le courrier et répondu au ministre de l’Intérieur que le PDCI-RDA ne participera pas à la Commission électorale indépendante”, avait expliqué le proche collaborateur d’ Henri Konan Bédié.

Henri Konan Bédié et les siens, déterminés à faire plier le président ivoirien, n’entendent pas baisser les bras. C’est d’ailleurs ce qu’a laissé entendre Marie Chantal Durand, présidente du mouvement PDCI Action 225 Diaspora. Dans une interview accordée à Le Nouveau Réveil, elle annonce que sa structure prévoit une manifestation devant le siège de l’ Union européenne afin de dénoncer la non-réforme de la CEI.

“Le 16 Septembre, nous organisons un sit-in devant le siège de l’Union européenne pour dénoncer le déni de démocratie, l’injustice, le harcèlement des opposants, l’orpaillage clandestin qui tue nos populations, les conflits interethniques qui creusent le fossé entre les populations, l’insécurité galopante et l’ingérence du régime dans la vie des partis politiques”, a-t-elle confié au journal proche du PDCI.

Poursuivant, Marie Chantal Durand a dit qu’il s’agit surtout de “dénoncer la non réforme de la CEI pour attirer l’attention de la communauté internationale sur le risque d’une crise pré- et postélectorale”.

“Cette manifestation sera précédée de la remise d’une motion aux autorités de l’Union européenne en charge de la Côte d’Ivoire”, a précisé la présidente de PDCI Action 225.

Avaec ovajab

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment