07232019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio-politique : “l’heure a sonné pour l’Ivoirien de prendre la rue contre le pouvoir du Président Alassane Ouattara”. A annoncé Abel Naki

Prenant part à la conférence de presse de l’opposition, Abel Naki déclare, “l’heure a sonné pour l’Ivoirien de prendre la rue” contre le pouvoir du Président Alassane Ouattara.

Les partis politiques d’opposition ont organisé une conférence de presse ce jeudi 20 juin 2019, à l’hôtel Belle Côte à Abidjan Cocody. Une conférence au cours de laquelle Abel Naki le président du Cri-panafricain et Affoussiata Bamba-Lamine représentant Guillaume Soro, ont sonné la mobilisation de leurs militants.

Le président du Cri-panafricain Abel Naki veut faire bouger les lignes au niveau de cette opposition qui visiblement est en panne de stratégie. « Nous devons maintenant sonner la mobilisation et prendre la rue en Côte d’Ivoire », a-t-il lancé, tout en prenant l’exemple des gilets jaunes en France où les populations descendent dans la rue quand ils ne sont pas contents et de l’Algérie où les manifestations de rue ont fait reculer Boutéflika qui voulait faire un dernier mandat.

Aussi a-t-il ajouté : « Je pense que l’heure a sonné pour les Ivoiriens, pour que la rue puisse vibrer en Côte d’Ivoire. Nous nous sommes issus de la rue, au Cri panafricain. Nous avons mobilisé toute la diaspora ivoirienne. Nous pensons que les politiques ont fait leur travail, il reste maintenant que l’ivoirien de se mobiliser et de prendre la rue pour que Ouattara puisse se retrouver face à son imposture ».

Lire sur afriksoir

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment