05202019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tension socio politique: sera t -il possible qu’un jour les deux grands de la politique ivoirienne se rapprochent?

Le paysage politique ivoirien n’a pas fière allure. Cet environnement désormais marqué par des divorces, des discours enflammés et des prises de positions tranchées entre amis politiques d’hier. En effet, de l’idylle à la simple adversité, l’on a désormais franchi un grand pas dans les relations. Celui de paraître comme de véritables ennemis jurés au point d’afficher une haine viscérale pour tel ou tel camp après le divorce.

La coalition politique du RHDP n’a pas échappé à cette nouvelle donne politique. Les relations entre le PDCI-RDA et ses alliés du RHDP, après le divorce, sont haineuses. Toutefois, nombreuses sont des voix qui s’élèvent parmi des cadres PDCI-pro RHDP qui continuent de croire en un rapprochement entre les deux leaders du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié et du RHDP, Alassane Ouattara.

Peut-on vraiment y croire ? Pour de nombreux observateurs, cela parait utopique voire quasi impossible dans le contexte actuel. Comment penser réconcilier ces deux personnalités lorsque le PDCI-RDA et son président sont au quotidien dans le viseur du régime en place ? La réconciliation entre Bédié et Ouattara est-elle encore possible lorsque les tentatives pour déstabiliser le PDCI-RDA et même le voir disparaître continuent d’être menées ?

Lorsque les projets de débauchage et de chantage dont sont victimes les cadres de ce parti ancien pour essayer de les retourner contre leur leader est savamment orchestré ? Jusqu’à ester le PDCI-RDA en justice pour le voir revenir sur une décision prise par son Bureau politique. Le président du PDCI-RDA, ancien chef d’Etat, aujourd’hui dans une posture d’opposant ne manque pas, de son côté, d’égratigner le régime et de dénoncer la gouvernance du régime Ouattara.

Dans cette ambiance, la riposte des pro-RHDP ne se fait pas attendre. La ministre Kandia Camara ne s’est pas fait prier pour prendre pour cible le président du PDCI-RDA avec qui elle n’a pas été du tout tendre. « … Nous lui demandons de rester là où il était. S’il descend dans la poubelle, ce ne sera pas bon pour lui. Nous étions ensemble. Il a décidé d’aller dans l’opposition. Qu’il fasse son opposition dans la dignité et dans le respect des autres. Parce que s’il descend dans la poubelle (…) », avait réagi la ministre Kandia Camara après une sortie du président Bédié.

Ce genre de réactions contre le patron du PDCI-RDA est récurrent. Désormais, les positions sont tranchées. Afficher son appartenance au PDCI-RDA dans l’Administration ivoirienne est perçue comme une haute trahison. Nombreux sont ceux qui ont perdu leur emploi du fait de leur appartenance au PDCI-RDA. Les blessures sont trop profondes. La guerre est déclarée. La défiance, la méfiance, les attaques à répétition rythment désormais les relations entre le PDCI-RDA et le RHDP.

La position affichée par les deux grands à quelques mois des prochaines élections présidentielles semble ne pas rassurer quant à un éventuel rapprochement souhaité par des cadres. « En 2010, ici même à Yamoussoukro, lors du second tour de la présidentielle, vous vous êtes engagés à mes côtés pour soutenir Alassane Ouattara, candidat du RDR (ndlr Rassemblement des républicains). (…) J’ai lancé un appel à Daoukro pour que le PDCI le soutienne à nouveau à la présidentielle de 2015. Il a accepté cet appel qui prévoyait qu’en 2020, le RDR allait soutenir le PDCI… C’est cet accord que le RDR et son président Alassane Ouattara ont rejeté. Ils ont refusé de soutenir un candidat PDCI en 2020 contrairement aux promesses faites », expliquait le président Bédié aux chefs Baoulé à l’occasion d’une rencontre, le 03 mars dernier, à Daoukro.

A quelques mois seulement des prochaines élections présidentielles qui suscitent déjà tant de passion et marquée par des sorties musclées, une réconciliation Bédié-Ouattara est-elle encore possible ?

Justifiant ainsi le retrait de son parti du RHDP et sa colère contre le président Ouattara. Quand le président Ouattara affirme de son côté n’avoir fait aucune promesse. Au regard des différentes postures adoptées dans chaque camp où l’on est forcément amené à se déterminer peut-on légitimement croire à une réconciliation Bédié-Ouattara ?

Lire sur ivoirsoir

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment