09162019Headline:

Côte d’Ivoire/Tension socio-politique: “une bombe” éclate entre les Militants du Front Populaire Ivoirien (FPI) et le camp Blé Goudé, Koua Justin réagit

Mardi 25 Juin 2019-Du rififi  entre les Militants du Front Populaire Ivoirien (FPI) restés fidèles à Laurent Gbagbo et des membres du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) fondé par Charles Blé Goudé.

Selon les informations en notre possession, des proches de l’homme qui est toujours en attente d’un pays d’accueil au Pays Bas, insinueraient via les réseaux sociaux que, Justin Koua, aurait tenté d’empoisonner Damana Pickass exilé au Ghana depuis 2011.

Des allégations qualifiées de mensongères Théophile Balou proche de l’ancien président des jeunes du FPI (JFPI).

« Informé de ces allégations d’une telle gravité, le vice-président s’est montré surpris par ces accusations sans fondement et ne s’y reconnaît pas du tout. Koua Justin sur qui porteraient insidieusement ces accusations n’est pas seulement le SGA du Fpi, il est aussi l’un des ” fils politiques” du vice-président.

Il fait partie de ces jeunes du parti que le vice-président a personnellement formés et encadrés, et dont il est fier du combat qu’il mène si courageusement. La bonne qualité de leur rapport actuel en rajoute au trouble du vice-président qui s’interroge sur les motivations réelles de telles allégations mensongères, de surcroît dans un débat auquel il n’était mêlé ni de près ni de loin. C’est pourquoi le vice-président prie instamment les auteurs de ces écrits d’y mettre fin et invite tous les pro-Gbagbo à une plus grande cohérence et cohésion car il n’y a pas de salut dans la division. Il exhorte les uns et les autres à élever le niveau des débats et sortir des bas-fonds », a-t-il indiqué.

Un autre exilé joint par KOACI sur cette affaire et sous le sceau de l’anonymat a confié que les proches de Blé Goudé veulent juste régler un compte avec Damana.

« Ce sont eux qui rapportent que Koua en voulait à Pickass au point d’avoir tenté de l’empoisonner. C’est une vaine tentative des camarades du Cojep  qui tentent de diviser pour attaquer un camarade. On ne joue pas à ce jeu-là », a-t-il confié. Accusé, Justin Koua  préfère pour l’heure ne pas répondre à ses détracteurs.

« Pour assurer le triomphe de la démocratie sur le despotisme, l’on s’assure du rassemblement de tous les combattants, quels qu’ils soient, même quand par moment, certains, pour des raisons qui leurs sont propres, observent soit du repos, du recul, soit abandonnent tout simplement. Ce rassemblement de tous, sans exception, est nécessaire pour assurer la victoire de la démocratie sur le despotisme. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, je ne réponds jamais aux cabales, aux intrigues, aux calomnies, aux complots, aux mensonges et autres films que certains des nôtres orchestrent contre moi ou contre d’autres, susceptibles de semer la division entre les démocrates »,a-t-il écrit .

Où mènera cette nouvelle guéguerre entre les partisans d’un même camp avant l’arrivée de leur leader d’ici septembre comme il l’aurait confié à Lida Kouassi Moïse à Bruxelles ?

Lire sur koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment