06182019Headline:

Côte d’Ivoire/ Tensions socio-politiques: Dr André s’enflamme d’ une colère noire et bombarde les proches du RHDP venus lui rendre visite

“Je suis désormais au Pdci”, assure André Tia, député de Man

Dr André Tia est un élu meurtri et très frustré après des années de militantisme au Rassemblement des républicains (Rdr). Il s’est exprimé sans ambages, dimanche 3 mars 2019, à son domicile du quartier Lycée, à Man, alors qu’il recevait des animateurs de « grins », espaces de libre expression proches du parti au pouvoir. Ces derniers rendaient une visite de courtoisie à l’ancien maire Rdr de Man, qui a rejoint, récemment, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). Ses visiteurs avaient souhaité être édifiés sur le nouveau choix politique d’André Tia. Ils ont été sans doute bien servis.

« Je n’ai pas quitté le Rdr, j’ai été chassé par les maîtres de la case. Je suis désormais au Pdci-rda et c’est le président Konan Bédié qui a assuré ma protection politique. C’est ce que vous êtes venus entendre et vous avez entendu », a déclaré l’ex-édile.

André Tia, aujourd’hui député de Man, a fait savoir à ses hôtes, majoritairement issus du Rdr, qu’il a adhéré à ce parti en 2007 et que celui-ci était quasi inexistant dans la région du Tonkpi. Pour rafraîchir la mémoire de tous, le pharmacien a rappelé avoir contribué en 2009 à la pré-campagne du Dr Alassane Ouattara dans le Tonkpi à hauteur de 500.000f cfa. Aucun cadre du Rdr à Man ne s’était ainsi illustré par le passé, a expliqué André Tia. L’élu, qui s’adressait à un public installé sous 5 bâches, a encore indiqué avoir posé des actions sociales de 2007 à 2013 au nom de l’actuel président de la République. « Tout ce que je faisais ou donnais en disant Ouattara ko (Ouattara dit, en langue malinké, ndlr), c’est faux ! Ce n’était pas le président, c’était moi-même », a fait valoir M. Tia.

Le nouveau militant du Pdci note que nonobstant ses efforts, il n’avait pas été choisi pour conduire la liste Rdr lors des municipales de 2013. « Je pars en indépendant et je gagne l’élection municipale de 2013. J’ai été le premier maire déclaré élu, en son temps, à donner sa victoire au président Alassane Ouattara sans même consulter la population qui lui avait fait confiance », a relaté André Tia. Il a déploré des « manigances » contre sa personne. L’ex-maire de Man choisi comme le candidat de la coalition des Houphouetistes en octobre 2018 dit avoir été surpris par le déroulement des événements. « D’un côté, on me présente comme le candidat idéal du Rhdp à Man, et de l’autre côté, on fabrique un candidat bis du Rhdp à qui on donne des moyens suffisants et qu’on présente comme le candidat d’Alassane Ouattara, de Tené Brahima dit Photocopie et de Gon Coulibaly. Si ce n’était pas ces manigances, aucun candidat indépendant ne pouvait battre mon équipe à cette élection », s’est convaincu André Tia. Il dit…

Lire la suite sur linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment