01242022Headline:

Côte d’Ivoire, un ancien proche de Condé à Alpha : “Il faut contrôler son rapport avec le POUVOIR pour ne pas tomber dans L’ORGASME DU POUVOIR “

Le président déchu de la Guinée continue de recevoir des lettres qui le culpabilisent d’avantage. En Côte d’Ivoire , ESSY AMARA, VICE-PRÉSIDENT du PDCI-RDA s’est lui aussi adressé à l’ex président Alapha Condé en tant qu’ancien ami en ces mots :

” ALPHA CONDÉ n’a pas su apprécier la situation si bien qu’il a été renversé par MAMADI DOUMBOUYA .

Je connais ALPHA CONDÉ depuis plus de 50 ans . Tout jeune, j’ai passé mon brevet en FRANCE où je l’ai rencontré. Nous nous sommes fréquentés dès notre rencontre .

Ensuite , en tant que ministre des Affaires étrangères en Côte d’Ivoire, je suis allé le libérer à deux reprises de la PRISON quand feu le Président Guinéen LANSANA CONTÉ l’avait arrêté .

(…) Malheureusement ALPHA CONDÉ nous a pas écoutés. D’ailleurs, notre refus de cautionner sa décision de briguer un 3ème mandat a refroidi nos relations .

Ce n’est pas parce-que des femmes qui ont intérêt immédiat viennent te dire que tu es le plus beau ou le plus fort que tu dois continuer à t’agripper au POUVOIR alors que tu sais que tu n’en a plus le droit .

En fin de compte quelles que soient les flatteries du peuple, il faut savoir partir .

Il faut contrôler son rapport avec le POUVOIR pour ne pas tomber dans L’ORGASME DU POUVOIR,”a-t-il dit.

Notons, Octobre 2020. Alpha Condé est assis dans un grand fauteuil du salon de réception du palais Sékhoutoureya, siège de la présidence guinéenne. Il est serein à quelques jours d’une élection dévaluée par son entêtement à briguer un troisième mandat. La Constitution le lui interdisait, jusqu’à ce qu’il la remodèle à la mesure de son ambition, quelques mois plus tôt, contre l’avis de nombre de ses proches et à coups de fusils tirés sur des manifestants. Au même moment, dans un autre pays d’Afrique de l’Ouest, le Niger, son camarade de l’Internationale socialiste Mahamadou Issoufou s’apprête à rendre son tablier après ses deux mandats présidentiels, recueillant les louanges internationales.

“Son obstination, que même ses opposants respectaient – celle du panafricaniste étudiant et militant en France, celle qui lui avait permis d’exister sur la scène politique guinéenne malgré la prison et son long exil parisien – tournait à l’aveuglement. Le 5 septembre, un commando des forces spéciales de l’armée guinéenne dirigé par le colonel Mamady Doumbouya lui a ouvert les yeux, prenant d’assaut le palais Sékhoutoureya et sortant de son lit Alpha Condé, âgé de 83 ans, pour le mettre aux arrêts, dans une résidence étroitement surveillée”, rapporte le monde .

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles