09242017Headline:

Cote d’Ivoire: Un ancien rebelle rend hommage à Mamadou Ben Soumahoro

Mamadou ben Soumahoro

Le décès de l’ancien directeur de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), Mamadou Ben Soumahoro survenu lundi à Accra, au Ghana, où il vivait en exil depuis la fin de la crise postélectorale a ému toute la classe politique ivoirienne. L’un de ses adversaires, proche du président de l’Assemblée nationale n’a pas manqué de rendre un vibrant hommage au « Waraba ».

Le député de Dahiri, Fresco et Gbagbam, Alain Lobognon a ce mardi dans un message intitulé ‘’Mon hommage à Mamadou Ben Soumahoro, Pionnier du RDR…’’ publié sur les réseaux sociaux, fait les éloges de l’ancien directeur de la RTI, décédé lundi à Accra, au Ghana.

« Ben Soumahoro était un homme à part. Un provocateur. Un tribun. Une référence journalistique. Un professionnel de la presse. Il avait des qualités. Mais il avait aussi des faiblesses, des défauts, de nombreux démons comme nous tous. Comme moi. Le voir partir loin de son pays m’attriste. J’ai tant espéré le voir rentrer d’exil comme tous les autres, car le temps était propice pour le retour dans leur pays de nos frères et sœurs. Nous appartenons tous au même pays », a regretté M. Lobognon qui se souvient de bonne guerre des « diatribes acerbes » visant le Président de la République, Alassane Ouattara, le patron du Parlement, Soro Guillaume.

« De temps en temps il lui arrivait de me lancer des flèches empoisonnées pour des raisons qu’il me sera difficile de percer. Sans doute se souvenait-il de m’avoir connu aux premières heures du RDR », a souligné le parlementaire, reconnaissant que : « la Côte d’Ivoire a perdu l’un de ses enfants qui a marqué la vie politique depuis 1990 ».

Le journaliste ivoirien Mamadou Ben Soumahoro est décédé, lundi soir, à Accra, au Ghana où il était en exil depuis 2011 après la chute de Laurent Gbagbo dont il était très proche.

Selon diverses sources dans la capitale économique ivoirienne, relayées par la presse locale, Ben Soumahoro (68 ans), affaibli par un accident vasculaire cérébral (AVC) qui l’avait frappé en août 2015, n’a pu résister longtemps aux conséquences de cette maladie.

Déjà, le journaliste était éprouvé par les décès successifs de sa sœur aînée et l’ainé de ses garçons, Olivier Soumahoro (47 ans) respectivement, en mars et novembre 2015.

Journaliste émérite et grand professionnel de la communication, Ben Soumahoro a dirigé la télévision ivoirienne pendant de nombreuses années sous Félix Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien.

Proche de l’ancien président, Laurent Gbagbo, Ben Soumahoro a été également militant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR) avant de devenir un anti-Alassaniste notoire. Défenseur invétéré de l’ex président Laurent Gbagbo, il n’a jamais adhéré, ni milité au Front populaire ivoirien (FPI).

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment