01172017Headline:

Côte d’Ivoire-Un cadre du FPI fait des révélations sur Affi et Gbagbo

Un cadre du FPI révèle:

« Camarades il y a crise dans le parti parce que nous avons perdu le pouvoir le 11 avril 2011. On n’a plus de ministres, plus de directeurs généraux, de président de conseil d’administration, de députés, de maires…, il n’y a plus d’argent.

On a tout perdu. Mais quand on a tout perdu il reste cependant quelque chose d’essentiel. C’est le FPI. Et c’est ce FPI que chaque héritier de Gbagbo veut contrôler. Tout le reste n’est que pure stratégie pour arriver a ses fins. Ce sont les enfants de Gbagbo qui se battent comme ceux d’Houphouet se sont battus hier et qui a entraine la Côte d’Ivoire dans la longue crise sociopolitique que le pays continue de subir. Camarades, si quelqu’un vient vous dire que Affi a trahi, qu’il a tourne la page Gbagbo, dites lui qu’il ment, et que c’est parce qu’il veut lui même contrôler le parti qu’il dit ça. Nos camarades qui animent la fronde n’ont jamais accepté que ce soit à Affi N’guessan que le président Gbagbo ait confié toutes les hautes responsabilités au sein du parti et au sein de l’Etat. Parmi la génération qui a créé le parti avec Gbagbo en 1982, et celle qui est venue après, c’est Affi N’guessan que Gbagbo a choisi. Ce n’était pas du goût des autres camarades. Mais tant que le père était là avec son charisme et son poids. Tant qu’il leur donnait tous à manger à travers leurs différentes fonctions au sein de l’Etat, les frondeurs d’aujourd’hui ont tu leur ressentiment contre leur frère Affi N’guessan. Mais voilà que le père n’est plus là, et nos camarades frondeurs ne croient pas à son retour. Alors l’occasion est toute trouvée pour faire sa peau à Affi. Et ils agissent sans penser aux Ivoiriens qui ont trop souffert de la guerre et de la crise postélectorale, qui continuent de souffrir d’une gouvernance tribale et calamiteuse du régime Ouattara »
Ces mots sont de Dr. Adolphe Blé Kessé, secrétaire national du Front populaire ivoirien (FPI), chargé des affaires internationales. Il les a tenus les 25 et 26 avril dernier à Ferkessedougou et Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire à l’occasion des conférences régionales organisées par son parti.

M. Blé Kessé qui pour la circonstance, a bénéficié du soutien des nationaux Yiriba Coulibaly et Lanzeni Coulibaly respectivement secrétaire nationaux du Tchologo et du Poro a tenu au cours des différentes rencontres à donner la parole aux militants pour qu’ils expriment leurs préoccupations, ce qu’ils savent de la crise interne au FPI, ce qu’ils pensent de la marche du parti et des orientations du président Affi N’guessan, sans détour.
Ce sont donc les questions des militants qui ont constitué la base de l’intervention du Dr. Blé Kessé.
Il a alors salué les militants pour leur engagement et leur courage dans cette région du Nord qui avait été hostile aux Pro-Gbagbo. Visiblement satisfaits et convaincus par les arguments de l’émissaire du patron du FPI, les militants ont pris l’engagement de mobiliser toutes les forces du parti en vue des futures élections.

Guillaume T. Gbato

SourceNotre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment