10232017Headline:

Cote d’Ivoire: un groupe de pro-Ouattara demande l’arrestation de Guillaume Soro-les raisons

La bataille au sommet de l’Etat pour la succession du Président Alassane Ouattara, est en train de prendre une autre tournure. Sur les réseaux sociaux, des partisans du chef de l’Etat n’hésitent plus à tirer à boulets rouges sur le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, dont certains demandent même l’arrestation.

« Guillaume Soro: une imposture dans l’histoire de la Côte d’Ivoire ». Tel est le titre du post d’un cyberactiviste pro-Ouattara sur sa page Facebook en fin de semaine. L’internaute pense que Guillaume Soro a profité de la rébellion de septembre 2002 pour se faire un nom. « L’insurrection armée de 2002 a été faite autour d’un idéal de démocratie et de lutte contre l’exclusion, les discours racistes et le tribalisme. Soro n’était ni l’initiateur ni le seul qui a rejoint ce combat. Il s’est désigné pour occuper un poste et d’autres Ivoiriens comme lui ont occupé aussi d’autres fonctions et postes au sein de ce mouvement. Soro n’a donc fait que récupérer par ruse et crimes une rébellion qu’il n’a pas créé », écrit-il.

Pour cet activiste pro-Ouattara, le président de la République doit faire très attention aux discours d’allégeance du président de l’Assemblée nationale. « Vous remarquerez d’ailleurs qu’avant de l’éliminer, il (Soro) chantait à IB aussi des chants de loyauté comme il le fait en ce moment avec le président Ouattara. Maintenant je les regarde en train de faire mains et pieds pour faire passer certains pour ce qu’ils ne sont pas et cela est regrettable. Il ne faut pas confondre la cause initiale et les actes de Soro qu’il doit assumer à titre individuel », martèle l’activiste Dada Falley.

Pour ce dernier, il ne faut pas oublier que sans le soutien de la population et principalement des militants du RDR, la rébellion n’aurait pas prospéré. « La lutte initiale de la rébellion n’était pas mauvaise, mais ce qui lui est reprochée aujourd’hui, c’est la corruption des opportunistes qui s’y sont retrouvés et qui se sont servis de cette noble lutte pour voler, violer et laisser libre cours à leurs élans criminels et d’abus de pouvoir ! C’est ce triste bilan que Soro qui a été le chef de ses voleurs et auteurs de crimes extrajudiciaires, doit assumer », crache-t-il sans porter de gants. Pour l’heure, on attend toujours la réaction du camp Soro face à cette montée d’adrénaline.

David YALA

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment