10192019Headline:

Côte d’Ivoire: un proche d’Ahoussou affirme ” mon oncle en quittant Bédié pour aller dans un autre parti, tu viens de dilapider toute une réputation bâtie au PDCI ”

Une lettre ouverte pour mon oncle Ahoussou.
Depuis la création du monde, il y a eu de grands leaders qui ont marqué leur temps et pendant leur règne ont exercé une influence sur leurs différents concitoyens.
Par exemple Moise avec le peuple juif
Nelson Mandela en Afrique du sud
Romulus, cofondeur de Rome
Certains dictionnaires donnent cette définition au mot « leader » : celui qui prend la tête d’un groupe pour mener certains combats.
Après avoir étudié le parcours des leaders tels que Moise, Mandela, Romulus, FHB… je dirai que le leader, surtout le vrai est celui qui abandonne sa position privilégiée chez l’oppresseur pour se mettre du côté de l’opprimé afin de soutenir l’opprimé à obtenir sa liberté.
Moïse l’a fait en quittant sa position princière chez Pharaon pour se mettre du côté de son peuple opprimé et nous connaissons la suite.
Mandela aurait pu bien négocier une faveur auprès des ségrégationnistes et abandonner ses camarades, mais il a préféré mener dignement son combat, ce qui lui vaut cette immortalité dans l’esprit de tous.
Mon oncle Ahoussou, depuis l’épisode BEDIE-Ouattara, tu as pris finalement position du côté du dernier. Et pire, tu es celui qui parcourt le grand centre, région traditionnellement liée au PDCI à la rencontre des chefs coutumiers en vue de ramener BEDIE au RDR RHDP.
Cher oncle, dans la pure tradition Akan, il n’est pas sage de rejoindre celui avec qui votre père dispute un bien et demander à votre père de vous rejoindre chez ce dernier.
Quelle est la crédibilité de cette mission quand nous savons tous que tu as rejoint le RDR-RHDP après les menaces de Bictogo ?

Lire sur Africa News Quick

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment