12052016Headline:

Côte-d’Ivoire: Une dizaine de journalistes dans la course pour l’élection des députés/ Leurs noms

deputes maire

Par Serge Alain Koffi

Une dizaine de journalistes ivoiriens de la presse écrite et audio-visuelle ont fait acte de candidature pour briguer des postes de députés à l’occasion des élections législatives du 18 décembre, selon un décompte réalisé par l’Union des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), la principale organisation professionnelle.

Parmi ces hommes de média qui ambitionnent de faire leur entrée à l’hémicycle figurent : Amos Béonaho, un ancien président de l’UNJCI. Il est candidat “indépendant’’ à Bangolo (ouest ivoirien), sa région d’origine, où Il avait déjà échoué à se faire élire Maire en 2013.

Visage assez bien connu de nombreux ivoiriens, Hamza Diaby, présentateur du Journal télévisé sur la RTI, la télévision nationale, est également candidat indépendant à Bingerville (banlieue abidjanaise).

Comme lui, Assalé Tiemoko, patron du journal satirique “L’Eléphant déchainé’’, s’est positionné dans les starting-blocks à Tiassalé (centre). L’un de ses collaborateurs au sein du même journal, Francis Taky brigue, quant à lui, le poste de député de la circonscription électorale de Kouassi-Datékro (nord-est).

Dieudonné Wognin, ancien journaliste à “Le quotidien d’Abidjan’’ devra se coltiner l’actuel Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan à Bassam (banlieue abidjanaise).

A un degré moindre mais pour une tâche tout aussi ardue, Bamba Idrissa, du quotidien indépendant “Soir Info’’, devra batailler pour déboulonner à Koumassi (commune au sud d’Abidjan) l’ancien ministre Ibrahim Cissé Bacongo.

Michel Beta, membre du Forum des Directeurs de publication de Côte d’Ivoire (FORDPCI), postule quant à lui, à Marcory (sud d’Abidjan).

A cette liste, il faut aussi ajouter le journaliste culturel Léandre Koffi de l’hebdomadaire Top Visages, Pierre Lemauvais , du défunt quotidien “Le National’’ et ancien membre du cabinet de Charles Blé Goudé, l’ex-leader des “Jeunes patriotes’’ ivoiriens.

Si la plupart de ces journalistes ont choisi de se présenter en candidats indépendants, certains ont décidé de participer au scrutin sous la bannière d’un parti politique, notamment du Front populaire ivoirien (FPI, opposition).

Félix Dessrait, du quotidien Notre Voie, proche du FPI, et Léonard Guédé Pépé dit James cenach, journaliste au défunt journal Le Nouvel Horizon, également proche de l’ex-parti présidentiel, sont de ceux là.

James Cenach est tête de liste à Issia (centre-ouest), dans une zone réputée favorable à son parti.

Alerte info/

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment