01182019Headline:

Côte d’Ivoire: Une interview exclusive accordé au sujet du divorce avec son allié de longue date Alassane Ouattara. Henri Konan Bédié a tout clarifiée.

Sur France 24, Henri Konan Bédié confirme sa rupture avec Alassane Ouattara.
Henri Konan Bédié, président de la Côte d’Ivoire de 1993 à 1999, a accordé jeudi 13 décembre une interview exclusive à France 24. Interrogé par le journaliste Marc Perelman au sujet d’un divorce possible avec son allié de longue date, le président actuel Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié a confirmé que “l’alliance RHDP qui date de 2005 n’existe plus”. “Nous nous sommes séparés après beaucoup de divergences”, a-t-il ajouté.

Quelles sont les raisons de cette désunion ? “Il y a eu des manquements au bon déroulement de notre alliance, dénonce-t-il. Le problème de l’alternance au profit du PDCI (le parti de Henri Konan Bédié, NDLR) est un de ces problèmes. Mais il y en a d’autres. Il y a surtout la volonté de créer un nouveau parti.” Selon Henri Konan Bédié, le “poids du PDCI-RDA dans l’alliance” et le “rôle essentiel qu’il a joué dans l’avènement d’Alassane Ouatara au pouvoir” a été négligé.

Henri Konan Bédié songe déjà à la suite et laisse entendre qu’il pourrait être candidat à la prochaine présidentielle : “En 2020, nous mettrons à exécution nos ambitions de réussir une alternance au profit du PDCI-RDA. En 2019, une convention nationale du PDCI-RDA se tiendra pour désigner le candidat à la présidentielle.” Ce candidat, “il se pourrait que ce ne soit pas moi, il se pourrait que ce soit moi”, a-t-il affirmé.

La nouvelle plateforme politique qu’il souhaite construire laisse la porte ouverte au FPI de Laurent Gbagbo et à Guillaume Soro. “À la demande de plusieurs autres partis politiques qui m’ont sollicité, nous pensons prendre la tête de la formation d’une nouvelle plateforme plus vaste comprenant tous les partis politiques qui partagent les valeurs de la non-violence, de la tolérance, de l’État de droit”, a-t-il expliqué. Au sujet de Laurent Gbagbo, il a indiqué l’avoir “informé de ce que nous étions en train de mettre en place une nouvelle plateforme et il m’a donné son accord pour contacter le FPI”. Quant à Guillaume Soro, “il n’y a pas à l’exclure s’il désire rejoindre cette formation. La main est tendue.”

Enfin, Henri Konan Bédié s’est exprimé au sujet de la situation judiciaire de l’ex-président Laurent Gbagbo : “Je pense que cela fait sept ans que Laurent Gbagbo est en prison à La Haye, a-t-il dit. Quels que soient les crimes qu’il a commis, je pense que sept ans, cela suffit pour la justice. Comme son procès tire à sa fin, j’espère vivement qu’il retrouve la liberté et qu’il rentre en Côte d’Ivoire.”

RADIO PDCI RDA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment