10222020Headline:

Côte d’Ivoire: une lettre à KKB pour rentrer dans l’histoire

Un cadre du PDCI à KKB : « vous n’avez qu’une seule chose à faire pour entrer par la grande porte dans l’histoire de votre pays »

Lettre ouverte Jean-Yves Esso, membre du Bureau Politique du PDCI à Kouadio Konan Bertin dit KKB candidat à la présidentielle d’octobre 2020.
Très cher monsieur Kouadio Konan Bertin dit KKB,
En nous inclinant humblement devant la richesse de votre parcours politique qui vous a déjà amené à candidater à la Magistrature Suprême en 2015, nous venons par la présente, vous exprimer publiquement notre sentiment sur la situation qui prévaut dans notre pays.

Ce n’est pas vous faire injure que de vous rappeler que vous avez été « sélectionné » par le pouvoir RHDP, spécialement parmi les poids lourds de l’opposition, pour servir de faire-valoir à la candidature de son champion, le président sortant, candidat anti-constitutionnel à la présidentielle d’octobre 2020.
Mais ça vous le saviez déjà…

Très cher KKB,
Quel qu’aient été les frustrations et autres manquements subis par vous au sein de votre famille politique du PDCI-RDA, nous vous invitons à reconsidérer la question de votre candidature à cette grossière mise en scène électorale que le pouvoir RHDP s’apprête à servir à l’ensemble des ivoiriens.
L’instant privilégié que vous aviez tant attendu tout au long de votre carrière politique est enfin arrivé. Vous avez aujourd’hui rendez vous avec l’histoire politique de votre nation…

Très cher frère,
Quelle histoire voudrez vous que les historiens écrivent sur vous pour la postérité ?
L’histoire d’un petit arriviste qui aura passé sa vie à ramer à contre-courant de son parti pour se faire remarquer sans succès ?

Ou plutôt celle de ce grand homme qui aura souvent eu tort d’avoir eu raison trop tôt et qui aura sauvé toute la nation ivoirienne du naufrage collectif dans lequel voulait le plonger les apprentis sorciers du pouvoir RHDP ? Quel qu’ait été votre deal avec le pouvoir en place, vous avez là une très belle occasion d’entrer dans l’histoire par la grande porte.

Très cher Bertin,
Le patient RHDP présente une symptomatologie appartenant aux troubles affectifs bipolaires. C’est un sujet impulsif, irritable, qui a une histoire d’abus de substances et qui a des relations interpersonnelles chaotiques. Il a en outre des comportements suicidaires ou para-suicidaires et des changements d’humeur très fréquents.

Lorsque son impulsivité est au premier plan, elle amène le sujet RHDP à devenir extrêmement violent. Prenons par exemple le cas de figure de ces patients présentant une dépression bictoguique avec quelques incursions brèves d’adjoumanite aigue ou celui des patients présentant un oubli systématique et classique de la parole donnée avec des traits typiquement borderlines entre les étapes, comme la dépersonnalisation totale lors de leurs épisodes anxiogènes avec un style relationnel abandonnique.

Comprenne qui pourra…
Le président Konan Bédié, Guillaume Soro, Kablan Duncan, Amon Tanoh, Mabri Toikeuse, etc. pourrait vous entretenir beaucoup plus longuement que nous sur l’état de santé de ce patient RHDP.

Monsieur Kouadio Konan Bertin,
Vous n’avez qu’une seule chose à faire pour entrer par la grande porte dans l’histoire de votre pays et demeurer à jamais dans les mémoires de nos enfants et petits-enfants comme étant celui qui a relevé la dignité des ivoiriens, c’est de refuser de concourir à l’élection présidentielle dans ces conditions calamiteuses et de retirer votre candidature.
Meilleures salutations.

Melv Sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles