06252018Headline:

Côte d’Ivoire: Une plainte déposée contre le Gl Mangou à Abidjan/Les raisons

Alors que le général de corps d’armée (4 étoiles), Philippe Mangou surfe sur des vagues de déballages accusatoires dans le prétoire de la Cour pénale internationale (Cpi), à La Haye, dans le procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, une plainte en « citation directe » vient d’être déposée contre lui au Tribunal militaire d’Abidjan (Tma), avons-nous appris, le mercredi 27 septembre 2017, auprès d’un magistrat de ce parquet.

La plainte en question, accompagnée de la pièce à conviction (une séquence vidéo), émane de la famille de l’ancien Commissaire du gouvernement, l’ex-procureur militaire Béda Sika, qu’Ange-Bernard Kessi Kouamé a remplacé en 2000, à la tête de cette institution judiciaire des armées de Côte d’Ivoire. Lors de sa déposition, le lundi 25 septembre 2017, à la Cpi, l’ancien Cema des Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire (Fds) a, ainsi, annoncé la mort du commissaire Béda Sika, ancien Procureur militaire. Une information qui a pris au dépourvu sa famille biologique, puisqu’elle se détache de la vérité « parce que le commissaire Béda Sika, bien que malade, est bel et bien vivant », nous a confié, lejeudi 28 septembre 2017, un membre de sa famille, après le dépôt de la plainte.

 

«  C’est une grave atteinte à la dignité du commissaire Béda », s’est enragé notre interlocuteur. A la question du procureur-adjoint de la Cpi, Eric Mc Donald, de savoir « qui était le Commissaire du gouvernement durant la crise post-électorale », voici la réponse du général Philippe Mangou : « c’est le commissaire Ange Kessi. Il y était avant que je ne sois chef d’État-major des armées. Il y est resté après que je ne sois plus chef d’État-major des armées. Et, il y est encore. Donc, c’est le commissaire du gouvernement. J’avais connu son prédécesseur. C’était le commissaire Béda Sika. Il est décédé. Donc, actuellement, c’est Ange Kessi qui est le Commissaire du gouvernement ».

« Nous avons porté plainte contre lui pour qu’il soit jugé. Il viendra présenter devant le Tribunal militaire, le certificat de décès du Commissaire Béda. Il dira quand et où Béda Sika est décédé, et où il a été enterré », s’est emporté notre interlocuteur. Qui n’exclut pas une constitution de partie civile de la famille Béda pour, notamment, obtenir réparation du préjudice.

Armand B. DEPEYLA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment