12022021Headline:

Côte d’Ivoire : une ressortissante du nord désavoue Ouattara

ADJA COULIBALY SITA YÉTIDÉNÉ, originaire de KOROGHO dans la région du PORO a répondu au président Alassane suite à sa déclaration relative à l’amour qu’il porte à l’endroit du peuple du nord de la Côte d’Ivoire .

Dans une lettre ouverte au Président ivoirien, SITA YÉTIDÉNÉ, présidente de l’union des femmes urbaines du PDCI-RDA (Ufpdci-Ubaine) a dit mercredi, sa part de vérité sur les propos tenus par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, rapport Abidjan TV.Net.

« Monsieur le président de la République de Côte d’Ivoire, dans le cadre de l’interview que vous avez accordée au journal français PARIS MATCH pour justifier votre volonté de briguer un troisième mandat, vous declariez et je cite: “La Côte d’Ivoire est menacée par l’alliance identitaire formée par Gbagbo et Bedié. Si je quitte le pouvoir, ils vont attaquer les musulmans et les Nordistes. C’est mon devoir de protéger cette communauté qui a toujours été la cible de ces deux individus”. Fin de citation.
Au risque de me répéter, je me nomme ADJA COULIBALY SITA YÉTIDÉNÉ, originaire de KOROGHO dans la région du PORO et descendante d’une famille musulmane. je suis par ailleurs la présidente de l’union des femmes urbaines du PDCI-RDA (Ufpdci-Ubaine), parti fondé par le président FÉLIX HOUPHOUËT–BOIGNY et dirigé par le président HENRI KONAN BEDIE.
La jeune histoire de notre pays la côte d’Ivoire nous enseigne que toutes les communautés tant ethniques que religieuses vivaient en parfaite harmonie jusqu’au milieu des années 90 où la violence fit son entrée dans la politique ivoirienne. Le président BEDIE qui a fait de la paix et la cohésion sociale le socle de sa politique n’a jamais eu de problème avec les ressortissants du nord encore moins la communauté musulmane. D’ailleurs le chantier de la plus grande mosquée de notre pays était en finition lorsque le président BEDIE a été renversé par le coup d’état le plus inutile de l’histoire de notre pays avant d’être contraint à l’exil.
Personnellement je ne me sens pas concernée par votre amour soudain pour la COMMUNAUTÉ MUSULMANE et les ressortissants du NORD et qui selon vous justifierait votre TROISIÈME MANDAT au mépris de la constitution ivoirienne.
Monsieur le Président de la République et protecteur des ressortissants du NORD et de la COMMUNAUTÉ MUSULMANE est-il informé que des fils du NORD et MUSULMANS et de surcroît DÉPUTÉ de la nation sont incarcérés sans motifs valables et sans jugement depuis plus de neuf mois ?
La meilleure façon monsieur le président de témoigner votre amour à l’endroit de cette communauté dont vous êtes désormais le protecteur consiste au respect de la constitution afin d’éviter d’exposer cette communauté “menacée de disparition” à une autre crise électorale dont on peut faire l’économie», a-t-elle déclaré .

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Related Articles