08232017Headline:

Côte-d’Ivoire: Va-t-on vers une interdiction du FPI ? Affi menacé de suspension de ses fonctions

affi

Va-t-on vers une interdiction des activités du parti de l’ex président ivoirien Laurent Gbagbo [le FPI] en Côte-d’Ivoire ? Les derniers développements de l’actualité autour du congrès de ce parti [prévu pour démarrer ce jeudi 11 et prendre fin le dimanche 14 décembre] pourraient conduire à cette éventualité. Dans un communiqué lu hier mercredi au JT de 20H, le gouvernement ivoirien a en effet tenu à rappeler l’ordonnance de justice prise le mardi 9 décembre, ordonnant le report du 4e congrès ordinaire du Front Populaire ivoirien, « dans l’attente du jugement sur le fond » de la plainte en annulation déposée par l’ancien premier ministre Affi N’guessan [candidat face à Laurent Gbagbo et président sortant du parti]. Monsieur Affi conteste devant la justice ivoirienne la validité de la candidature de l’ex président de la république de Côte-d’Ivoire emprisonné à La Haye au Pays-Bas [lire également Côte-d’Ivoire – le notaire néerlandais ne dément pas sa signature sur la déclaration de Gbagbo].

«Tout trouble à l’ordre public ne sera pas toléré»

Dans ce même communiqué le gouvernement prend le soin de mettre en garde les congressistes qui outrepasseraient cette ordonnance de justice. Un message codé affirment plusieurs observateurs, selon lesquels « le pouvoir pourrait bien se servir d’éventuels troubles pour frapper fortement et durablement l’ex parti au pouvoir d’interdiction d’activités ».

Au sein même de la formation politique de Laurent Gbagbo, des informations distillées mercredi soir font état de mesures de sanctions disciplinaires à l’encontre de M. Affi N’guessan. Certains cadres interrogés évoquent sa suspension de ses fonctions de président pour «faute grave de collusion avec l’adversaire en violation des décisions du parti».

Connectionivoirienne.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment