07232017Headline:

Côte d’Ivoire : Vive tension à l’université Nangui Abrogoua après l’arrestation et l’emprisonnement à la Maca de Yao Inza

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est l’arrestation et l’emprisonnement à la Maca, pendant 3 jours, de Yao Inza, un agent de l’université Nangui Abrogoua, il y a quelques jours.

Pr Tano Yao, le président de l’institution universitaire est accusé par le personnel administratif et technique d’être l’auteur de cette détention arbitraire. Hier, ils ont bruyamment protesté par des sifflets et en scandant des propos hostiles au Pr Tanoh, devant la présidence de l’université. Pour dire à celui-ci que Yao Inza, n’est ni de près, ni de loin, impliqué dans la remise des clés du bureau d’un enseignant à un étudiant surpris en plein ébats sexuels avec une étudiante. Hier, au cours d’un piquet de grève qui a rassemblé de nombreux agents administratifs et techniques, ils ont demandé des excuses publiques au Pr Tanoh Yao et le dédommagement de l’agent incriminé à tort.
Ils exigent également de leur président, l’application des acquis des négociations antérieures ( le bilan annuel de santé du personnel, la formation continue du personnel et l’organisation de la fête du 1er mai par les syndicats) ; le respect de la liberté syndicale par le rétablissement de la solde de Brou Kouamé Lazare, secrétaire général national du Syndicat National du Personnel de l’Enseignement Supérieur de Côte d’Ivoire (SYNAPESCI)) ; l’arrêt des mises à disposition abusives des syndicalistes ; les paiements immédiats des heures supplémentaires (1er trimestre janvier février mars 2017) ; des arriérés des surveillances (2ème session 2016) ; des primes de responsabilités au titre de l’année 2016 ; des avantages liées à la fonction de responsable par intérim à Mlle Kouadio Marthe du tutorat.
Selon l’Intersyndicale qui regroupe le SYNAPESCI, le Syndicat National des Agents de l’Enseignement Supérieur (SYNAGES) et le Syndicat National du Personnel Administratif et Technique de l’Enseignement Supérieur (SYNAPATES), un arrêt de travail de trois jours est prévu à compter de lundi prochain.

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment