12052016Headline:

Côte d’Ivoire- Voici La liste des gendarmes assassinés à BOUAKE

Guillaume-Soros-Forces-nouvelles.

Monsieur le Président, vous avez dit dans l’une de vos déclarations que l’impunité est terminée en Côte d’Ivoire. Madame BEN SOUDA, vous avez aussi rassuré les ivoiriens que d’autres mandats d’arrêt de la CPI sont en cours et que la Côte d’Ivoire servira d’exemple dans le cadre de la lutte contre l’impunité, à tous les criminels au pouvoir, dans l‘opposition, militaires. Voici pour vous, la liste nominative des gendarmes torturés, mitraillés ou assassinés dès l’éclatement de la rébellion conduite par SORO GUILLAUME en 2002.

Les gendarmes assassinés à BOUAKE dans la prison du troisième bataillon (6-7-8/10/2002). Vous lirez par n° d’ordre, nom et prénoms, unité et fonction.

  1. Lt /Cl DJAMAN IBO PIERRE, EM3 légion, Cdt 3ème légion
  2. A/C KOLEA ZADI BLAISE, EM légion, chef atelier
  3. A/C ANGATE ALLA, EM légion, chef armement
  4. Adjt/C NGOSSE COULIBALY, EM 3 GIE Bouaké, Adjt Cdt CIE
  5. Adjt N’DRI KONAN, EM3 légion, chef bureau INST
  6. MDL/C KAFFOUMBA KEITA, EM3 légion, chef service social
  7. MDL/C KAPIE KONE, EM3 légion, B courrier 3ème légion
  8. MDL/C TOBO GOMUM MICHEL, EM3légion, service santé
  9. OUATTARA KEGBENIARE, EM3 légion, armurier
  1. MDL/C GOHOU MOMBOHIN, EM3 légion, chef station radio
  2. DML/C POHI SENAYE, BDE, route Bouaké, chef station Radio
  3. MDL/C KAHOU BI BENIE, BDE de recherche Bouaké, homme de rang
  4. MDL/C ACHI AUDY, BDE de recherche Bouaké, homme de rang
  5. MDL/C OKOU GBALE, BDE de recherche, homme de rang
  6. MDL/C N’CHO N’GUESSAN, BDE ville Bouaké, homme de rang
  7. MDL/C OUSSOU TANOH, EM GLE Bouaké, homme de rang
  8. MDL/C KONAN YAO n° 1, EM3 legion, chef atelier montage
  9. MDL/C DJATCHI DALI, BDE ville Bouaké, homme de rang
  10. MDL/C ADOU KOFFI, BDE de recherche, homme de rang
  11. MDL/C ASSANDE ARMAND, EM3ème légion, opérateur radio
  12. MDL LIKPE BABO, BDE de recherche Bouaké, homme de rang
  13. MDL SOUMAHORO LOU, BDE ville Bouaké, homme de rang
  14. MDL OKOI JEROME, BDE ville Bouaké, homme de rang
  15. MDL COULIBALY NAMALA, EM3 légion, homme de rang
  16. MDL MAZAN KOUAHO, EM3 légion, opération
  17. MDL GNADJI ADE CAMILLE, EM3 légion, chef foyer
  18. MDL GBORO GAKPA HERVE, EM3 légion, pool dactylo
  19. MDL GNAGNE ALAIN, EM3 légion, service casernement
  20. MDL BLE SERY légion, EM3 légion, gérant foyer
  21. MDL N’GUETIA KOUMA, EM3 légion, service informatique
  22. ESO NENE, EM3 légion, homme de rang
  23. MDL BILE NOGBOU, EM3 légion, bureau sport
  24. MDL KOUAKOU JEAN-LOUIS, EM3 légion, chauffeur
  25. MDL ESO ESMEL LOUIS, EM3 légion, homme de rang
  26. MDL DIA BI KOUASSI, BDE ville Bouaké, homme de rang
  27. ESO KOUAME FAUSTIN JUIN, EM3 légion, homme de rang
  28. A/C YAPO ADIKO, EM3 légion, chef casernement
  29. A/C BAHA BONFILS, Bouaké recherche, CB
  30. A/C DOSSO MESSOLO, EM3 CIB Bouaké, élément
  31. Adjt SERY SOGLO NESTOR, EM CIL Bouaké, B personnel
  32. Adjt OBO BONI, EM3 légion, BDE
  33. Adjt DOUA GBONGUE, Bouaké recherche, CB adjoint
  34. Adjt KOUAKOU Jean, EM3, légion, atelier moto
  35. Adjt BROU KOFFI RAYMOND, BDE Bouaké ville, CB adjoint
  36. MDL/C CISSE MAMADOU, BDE Bouaké ville, CB Adjoint
  37. MDL GORE BI ZORO, EM3 3ème légion, BDE

Les gendarmes assassinés hors de la prison le 14/11/2002

  1. Adjt VLEHI DEHE PAUL, EM 3ème légion, Chef BRH
  2. MDL/C KOUE BI ZANLI, Bouaké recherche, homme de rang

Gendarme assassiné en pleine rue, en tenue civile, sur dénonciation (fin septembre 2002)

  1. MDL SOMBO MAMBO, BDE recherche, homme de rang,

Gendarmes assassinés dans d’autres villes

  1. MDL/C GLAZAHI SIABA LAURENT, mle 1946, BED Ferké, assassiné à Ferké
  2. MDL/C BEA KEUWA PIERRE, mle 20880, EMCIE Ferké, assassiné à Korhogo
  3. MDL N’GUESSAN KOUASSI ANTOINE, Mle 22031, BDE Napié, assassiné à Dikodougou.

Tous ces gendarmes ont été faits prisonniers. Ils n’étaient pas au Front. Pourtant, la convention de Vienne octroie des droits à tous les prisonniers de guerre. SORO GUILLAUME et le MPCI ont violé délibérément cette convention pour faire de ces gendarmes un charnier. Leurs corps n’ont jamais été retrouvés puisque ils ont été exhumés et enterrés quelque part sur le territoire burkinabé, pour éviter les enquêtes des organisations internationales de défense des droits de l’homme. Les épouses et les enfants de ces gendarmes attendent toujours le corps de leur mari ou de leur papa, pour leur accorder une sépulture digne de leur rang. FRANCK LUSSE

dialoguonns.over-blog

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment