01202017Headline:

Côte d’Ivoire :Voici les 3 ministres du FPI que Affi avait proposé au gouvernement mais…

affi gosso

Nouveau gouvernement, voici les ministrables du FPI que Affi N’Guessan avait proposé

Nous faisons cas dans un récent article que des négociations avaient été entamées en « catimini » entre le pouvoir en place et PascalAffiN’Guessan dans le cadre de la formation du nouveau gouvernement connu depuis le mardi dernier.

Une source proche du campAffi confirme notre information tout en révélant les noms des personnalités choisies par le président de l’autre faction du Front Populaire Ivoirien (FPI), mais ignore les raisons de la volte-face deOuattara  en dernières minutes.

« En toute franchise, nous avons été approché par le pouvoir pour la formation de ce gouvernement. On nous avait promis au départ 5 postes ministériels, après on est tombé d’accord sur 3. Mais n’avons pas compris la volte-face de l’exécutif. Peut-être sa rencontre avec Bédié à Daoukro lundi a changé toute la donne. Pour l’heure je ne peux rien vous dire », a indiqué notre source en question, avant de révéler.

« Les trois ministres choisis par le présidentAffi  étaient, Madame Agnès Monnet, MarcelGossio  et Barthélémy Gnépa anciennement DG de la fonction publique sous le régime Gbagbo, ça je vous le confirme et vous pouvez le vérifier. »

Pour rappel, Daniel KablanDuncan indiquait à la presse, après l’annonce du gouvernement que le rôle de l’opposition était de s’opposer et celui du pouvoir de gouverner.

«Non la réponse est non. Pour des raisons bien simples, le parti au pouvoir doit gérer le pouvoir, l’opposition doit s’opposer. Pour l’heure actuelle, c’est comme ça que nous voyons les choses. Chacun doit jouer son rôle. Mais comme vous le savez le président de la république a travaillé beaucoup en faveur de l’opposition, à la fois pour faire en sorte que l’opposition ait un statut et avoir le statut de chef de l’opposition, de faire en sorte qu’elle puisse accéder aux médias d’Etat et puisse gérer de manière efficace et librement ses activités qui sont sur le territoire national. Je pense que c’est un élément de la démocratie », a déclaré le chef de la primature.

Si la réaction deDuncan peut expliquer la volte-face deOuattara  , alors pourquoi avoir alors consulté le CampAffi  pour lui proposer des Noms ou a-t-il roulé ce dernier dans la farine , comme le dit dans la jargon politique ivoirien ? Les jours à venir nous situeront .

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment