07192019Headline:

Côte d’Ivoire: voici les grands titres qui ont dominé l’actualité socio-politique de ce jeudi 25 avril 2019

La presse ivoirienne s’est focalisée sur l’actualité sociopolitique dominée par l’actualité de Henri Konan Bédié (PDCI-RDA), Laurent Gbagbo (FPI) et la mort par pendaison du vicaire de la paroisse Saint François d’Affienou au moment où Amadou Soumahoro est accusé de bloquer la formation du bureau de l’Assemblée nationale.

« Copinage, clientélisme, passe-droit…, voici les 7 plaies du PDCI de Bédié », barre à sa Une L’Expression. Le confrère proche du RHDP revient sur les conclusions de l’observation du comité de veille du PDCI sur le fonctionnement du parti. Pour le confrère, « Guikahué, N’dri Narcisse et Djénébou Zongo sont pointés du doigt » et « N’zuéba » est « seul en son palais à Daoukro ».

Toujours à propos de Bédié, Le Patriote titre : « Bédié, Soro, CEI, présidentielle 2020, ce que Ouattara a dit aux chefs et rois ». Ce quotidien proche du RHDP nous informe qu’en marge du premier conseil des ministres de l’année 2019, tenu le mercredi 24 avril à Yamoussoukro, le président Ouattara a rencontré les rois et chefs traditionnels dans la capitale politique du pays. Et qu’à cette occasion, il a évoqué l’état de ses rapports avec le président du PDCI. Selon le porte-parole des chefs, Nanan Augustin Thiam, chef de canton Akoué, le chef de l’Etat a dit qu « il n’y a aucun problème relationnel entre lui et son aîné. »

Le Jour Plus, un autre quotidien proche du parti du chef de l’Etat, ne dit pas le contraire. « Nanan Boigny N’dri III, porte-parole des chefs et rois : il n’y a aucun problème relationnel entre Ouattara et Bédié », pointe-t-il à sa Une.

L’autre homme politique auquel les tabloïds s’intéressent se nomme Laurent Gbagbo. Sur le retour au pays de l’ex-chef de l’Etat, le quotidien indépendant Soir Info nous apprend que « En meeting géant à Man, hier », son épouse Simone a indiqué que « Le président Gbagbo va venir et nous irons à Gagnoa ».

Pour sa part, Le Quotidien d’Abidjan, proche de l’opposition annonce que « Pour ses combats en faveur du peuple africain, Laurent Gbagbo honoré par un avocat Sénégalais ».

Sur le même sujet, Le Temps, proche du FPI, tendance Gbagbo barre à sa Une. « Maître Cheikh Koureyssi Ba, avocat sénégalais » déclare que « Gbagbo est devenu le maître incontesté du jeu politique » et que « Son ombre plane sur la Côte d’Ivoire », avant d’ajouter que « Gbagbo symbolise la nouvelle Afrique ».

« Blocage de la formation du bureau de l’Assemblée nationale : Amadou Soumahoro au banc des accusés », un prêtre se pend

Concernant toujours l’actualité politique du pays, le Quotidien d’Abidjan nous fait savoir qu’à propos de l’« installation du bureau de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro est accusé de violer encore des textes ». Le confrère rappelle que « deux mois après l’éviction de Guillaume Soro et son remplacement par Amadou Soumahoro, l’Assemblée nationale n’a toujours pas de bureau ». Selon Le Quotidien d’Abidjan qui cite le confrère en ligne koaci.com, « l’actuel président du parlement, à travers des manœuvres dont il est le seul dépositaire du secret, tenterait de bloquer la mise en place dudit bureau » et que « L’ex-secrétaire général du RDR refuserait d’appliquer les textes »

Le confrère Le Temps abonde dans le même sens et titre : « Blocage de la formation du bureau de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro au banc des accusés ».

A côté de l’actualité politique, un fait divers et non des moindres intéresse la presse ivoirienne. Il s’agit de la mort par pendaison, du prêtre Abbé Bilé Richard, le mercredi 24 avril 2019, à Affienou, dans la sous-préfecture de Maféré.

« Diocèse de Grand Bassam, un prêtre retrouvé mort, pendu », titre le confrère L’inter avant de faire cette précision : « une affaire de pédophilie à l’origine ».

Pour sa part, L’Expression titre « Eglise catholique : un prêtre retrouvé mort à Affienou » et donne « Les raisons du drame »

Lire sur l’infodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment