08212017Headline:

Côte d’Ivoire Voici pourquoi Affi accuse Nady Bamba de manipuler Gbagbo

Pascal-Affi-Nguessan

FPI – Affi accuse ouvertement Nady Bamba, Kipré, Katinan…de manipuler Laurent Gbagbo

Samedi des grands déballages entre les deux camps en conflit au Front Populaire Ivoirin.

La Direction Nationale de Campagne de Laurent Gbagbo conduite par le Dr Assoa Adou organisait un déjeuner de presse. Le compte-rendu suivra.

Affi N’guessan lui, était en face des Fédéraux, 75 au total. Un résumé des propos tenus par le président sortant du FPI qui désormais, accuse nommément ceux qu’ils considère comme les «manipulateurs» de Laurent Gbagbo [69 ans]. « Un groupe de faussaires », estime l’époux de dame Angeline Kili, celle qui avait passé plusieurs années en détention à la MACA dans l’affaire Café-Cacao et de l’usine de Fulton aux USA.

Stéphane Kipré ?

« (…) Parmi ceux là, dans leur camp, il y a beaucoup des faussaires. Il y a un même qui a imité à l’époque la signature du ministre de l’Economie pour accorder un agrément de 180 mille tonnes de cacao à une entreprise et il a empoché près de 4 milliards. Je sais que c’est lui qui a fait cette lettre. Ce sont des faussaires, on les connaît ici et ils vont se cacher en France pour essayer de nous emmerder. S’ il est garçon, qu’il vienne. Si ce n’est pas Gbagbo, il serait en prison aujourd’hui. S’il n’était pas un proche de Gbagbo, il serait en prison. Aujourd’hui il est assis en France et il nous emmerde. Alors que c’est un faussaire connu de tout le monde »

Nady Bamba « petite maman »

« C’est elle même qui est le pivot du complot. Les autres eux, ne sont que des instruments. Et c’est très souvent ses journaux qui sont à la pointe du combat contre nous. Parce qu’elle aussi se dit que c’est la période qu’elle attend qu’on me chasse pour rentrer en Côte d’Ivoire. Avec son groupe constitué des Demba Traoré, des Stéphane Kipré. Katinan Koné est dedans mais, ce sont ceux là, parce qu’aujourd’hui, le FPI est l’objet de plusieurs convoitises. Or celle là, elle nous a déjà fait suffisamment de mal. Parce qu’elle y est pour beaucoup dans notre chute »

« De 2007 à 2008, quand Soro Guillaume est devenu premier ministre, c’est elle qui a tout fait pour que Soro Guillaume devienne le chouchou de Gbagbo. A tel point qu’en 2008, Konaté Sidiki a dit qu’il allait me mettre en prison parce-que je complote contre Gbagbo. Et le président Gbagbo n’a certainement rien dit. Il était devenu tellement puissant. Un jour dans la même période quand il est revenu après les événements de Séguela, nous avons fait une conférence de presse pour nous plaindre de ce que Soro Guillaume est premier ministre. (…) C’est à l’issue de cette conférence de presse que Sidiki Konaté est sorti pour me menacer. »

« On a eu une rencontre qu’elle a organisée entre Soro et moi pour que nous nous entendons pour que le FPI ne critique plus Soro Guillaume. Pour qu’on essaie de voir ensemble comment on va aider le président pourqu’on travaille en bonne intelligence. Donc ce n’est pas un secret. Mais après tout s’ est retourné contre nous. Où il est actuellement et où nous sommes. Au moment où Gbagbo a eu besoin de Soro après les élections où il était. Et le président Gbagbo était convaincu que Soro était là pour lui, qu’il n’a pas été suffisamment regardant sur la question du désarmement. »

« Aujourd’hui Nady Bamba est engagée à fond dans cette affaire de FPI pour récupérer le parti  pour venir faire la politique ou pour le donner à Soro ou à Ouattara ? »

Propos rapportés par Koaci.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment