07082020Headline:

Côte d’Ivoire : « Voici pourquoi Gon ne peut gagner au premier tour de la présidentielle d’octobre » Selon Afriksoir

Plus le RHDP se vide de ses valeureux militants et de tous les partis alliés, plus certains de ses troubadours crient à la victoire au premier tour de la prochaine présidentielle. Une attitude qui appelle deux réactions. La première est celle d’un peureux qui crie à la victoire tout en se sachant perdant dès le début de la compétition. Ce faisant, le RHDP entend donner de lui l’image d’un adversaire crédible, sûr de ses forces et ne pouvant que gagner la bataille.

La seconde réaction est celle d’un adversaire qui, comme diraient certains, a le pied sur quelque chose sur lequel il compte pour terrasser son vis-à-vis. Cette seconde hypothèse pourrait être à craindre quand on sait que récemment, la presse a révélé qu’il a été découvert dans le Moronou un réseau de faussaires tendant à inscrire sur la liste du RHDP des non-Ivoiriens à qui il a été promis en contrepartie des cartes nationales d’identité. Le RHDP avait promis de démasquer ces personnes qui veulent, selon lui, saboter le processus d’identification dans le Moronou.

Une mise en garde dont on peut douter de la sincérité puisque depuis le début de l’enrôlement, le RHDP dans cette localité est censé être informé au jour le jour des résultats des opérations sur le terrain par le truchement de sa coordination régionale. A ce titre, il devrait savoir, depuis lors, que des non-Ivoiriens sont inscrits sur les fiches d’identification Rhdp. Il ne devait donc pas attendre l’article de presse d’Afrikisoir.net pour affirmer ne pas être au courant de la fraude sur la nationalité dans sa région.

Ne pas prendre les slogans électoralistes pour de la réalité
Si ce n’est donc pas sur ces actes frauduleux que comptent les faussaires agissant au nom du RHDP, qu’est-ce qui les pousserait à clamer sur tous les toits qu’ils sont les plus forts ? Et que leur candidat, dont l’impopularité au sein même de son propre parti le dispute au repli sur soi, gagnera au premier tour de la présidentielle d’octobre 2020 ? Mais c’est de bonne guerre que chacun se proclame le plus fort en allant à une compétition. Pourvu que ces slogans électoralistes ne soient pas pris pour de la réalité.

C’est le lieu de rappeler les scores des différents candidats significatifs à la présidentielle d’octobre 2010. Le président sortant d’alors, Laurent Gbagbo, avait recueilli 38,04% de voix au premier tour, suivi d’Alassane Ouattara avec 32,07%, d’Henri Konan Bédié avec 25,24% puis d’Albert Toikeusse Mabri avec moins de 3% des suffrages. Aujourd’hui, Bédié, Gbagbo et Mabri sont face au candidat Rhdp. Si ces trois candidats de l’opposition totalisent leurs près de 60% de voix au premier tour, le RHDP aura moins de 40% de voix.

Présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire

Et si au second tour, tous les partis de l’opposition significative se coalisent derrière le mieux placé contre le candidat du RHDP, vu que très peu voudront donner leurs voix à ce régime qui leur aura fait voir des vertes et des pas mûres, comment le RHDP peut-il raisonnablement gagner cette présidentielle même au second tour ?

Mais ne dit-on pas qu’en politique, il n’y a pas de logique et que tout se joue en fonction des intérêts en jeu ? A ce niveau, quels intérêts seraient-ils au-dessus de ceux de la Patrie dont les fondements sont de plus en plus mis à mal par un pouvoir qui stratifie les Ivoiriens entre ceux de telle ou telle région ? Et qui distribue les ressources du pays ainsi que les postes administratifs en fonction non pas du mérite des uns et des autres mais de l’appartenance régionale et/ou politique ?

Avec Afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles