10232020Headline:

Côte d’Ivoire –Mutinerie voilà Comment Vetcho a sauvé Bouaké « N’affaiblissez pas le Président »

vetcho

Comment Vetcho a sauvé les meubles à Bouaké « N’affaiblissez pas le PR »

Revenu de sa formation, l’ex-commandant de la zone 2 des Forces Nouvelles (Katiola-Dabakala-Niakara-Tafiré) et ex-secrétaire général de l’ex-Ansi, Hervé Touré a été ce matin appelé tel un sapeur pompier. Il s’est dès cet instant mis au travail, recoupant les informations de terrain sur l’ensemble des villes. Il a avec maestria mais fermeté militaire réussi à ramener les éléments à de meilleurs sentiments. Avant le communiqué qui fâche.

« N’affaiblissez pas le Président »

Le lieutenant-colonel Hervé Touré a expliqué avec des détails de vive voix, selon une source qui a participé aux échanges pourquoi les mutins devraient privilégier les « points légitimes » de dialogue.

Il a clairement fait comprendre que « le président sera affaibli sur le plan national et international » quand  »nos adversaires seront contents » a-t-il fait savoir aux envoyés des militaires mecontents. Il leur a fait, toujours selon une source militaire, que  »tout le monde fera le stage ».  »N’affaiblissez pas le Président, continuons le dialogue, on est ensemble, sachons poser les problèmes » a recommandé Vetcho. Lundi nuit, les Lt-colonels Cherif Ousmane et Zakaria Koné, arrivés à Bouaké selon les soldats n’ont pu rencontrer les meneurs de la fronde et la troupe.  »Posez les revendications légitimes qui peuvent être réglées maintenant » a conseillé l’un des rares officiers a qui les soldats veulent parler. La confiance s’est effritée entre la hiérarchie des FRCI et leurs hommes.

Les acquis et la poudre inflammable

Selon l’un des participants à la rencontre téléphonique depuis Bouaké,  »nous avons eu du Chef de l’Etat le paiement du rappel de deux ans (2009-2011), le bail, le paiement des frais de mission et les stages ». Avant de préciser que  »la sortie du ministre délégué a la Défense ne corrobore pas ce que l’officier nous a dit ce matin, c’est une sortie inopportune et hasardeuse ». Sur le coup, les soldats se sont rendus à Rti Bouaké pour y enregistrer un message qui dénonce le communiqué du ministre. Ils veulent qu’il revienne sur le plateau pour relever clairement ce que le Président a dit. Cette affaire a aussi mis à nu les tares dans la communication autour du Président Ouattara. Tout le monde vient parler en son nom sans l’avoir vu. Les soldats ont affirmé que le chef d’état-major général de l’armée avait soutenu que Alassane Ouattara avait refusé de payer ce rappel financier. A la lumière de ce qui se passe, on se rend bien compte que le Chef de l’Etat, dès que saisi d’une affaire, la règle immédiatement.

Adam’s Régis Souaga
Lebanco.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles