03282017Headline:

Côte d’Ivoire : Yasmina Ouégnin la plus jeune et teigneuse de l’Assemblée nationale crée Vox populi, son groupe parlementaire/explications

La première législature de la 3e République réserve de chaudes empoignades verbales lors des débats dans l’Hémycicle. C’est du moins ce qu’espère Yasmina Ouégnin en créant Vox populi, son groupe parlementaire composé de députés libres, mus par l’intérêt national.

Yasmina Ouégnin veut faire entendre la Vox populi

La précédente législature a révélé Yasmina Ouégnin, la plus jeune, mais également la plus teigneuse parlementaire de l’Assemblée nationale. En effet, la députée de Cocody, membre du PDCI avait par moment ramé à contre-courant des décisions de son parti. Pour la fille de l’ancien directeur du protocole d’Houphouët-Boigny, les intérêts nationaux passent avant toute autre considération partisane. Pour ce faire, elle ne manquait aucune occasion pour se désolidariser de sa famille politique lorsqu’elle jugeait une décision contraire aux aspirations du peuple dans sa majorité et dans sa diversité. Aussi, fait-elle partie des dix députés qui ont voté NON lors de l’adoption de la Constitution consacrant la 3e République.

Cette posture de défiance lui a valu d’être suspendue du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), et partant, du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Par conséquent, Yas a dû se présenter aux dernières législatives en tant que candidate indépendante, face à Affoussiata Bamba-Lamine. L’éclatante victoire de la « fille de Cocody » lui a donc donné des coudées franches pour se faire entendre davantage.

Ainsi, pour cette nouvelle législature, elle veut jouer son véritable rôle de représentante du peuple. Porter les désirs et les aspirations du peuple en les traduisant en lois de la République, telle est son leitmotiv. À cet effet, la fille de Georges Ouégnin a créé, depuis le 1er février 2017, Vox populi, son groupe parlementaire. La particularité de ce groupe, c’est qu’il regroupe des députés libres, engagés, passionnément attachés à la République de Côte d’Ivoire, à leur identité nationale et à leur circonscription respective, sans considération politiques, ethniques et religieuses. Ces derniers s’engagent à porter la voix du peuple et à défendre ses intérêts contre vents et marées.

Mais la tâche ne s’annonce pas du tout aisée, avec l’écrasante majorité du RHDP au sein de l’Hémicycle. Cela ne décourage pour autant pas la fille d’Ouégnin et ses camarades qui se disent déterminés à apporter la contradiction. Et ce, autant que faire se peut.

.afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment