10192018Headline:

Côte d’Ivoire: Youssouf Bakayoko face aux candidats des élections locales.

Contesté par l’opposition, Youssouf Bakayoko n’entend rien lâcher. Mieux, le président de la Commission électorale indépendante (CEI) promet d’organiser des élections justes et crédibles.

A moins d’un mois de la tenue des élections régionales et municipales (le 13 octobre 2018), Youssouf Bakayoko a tenu s’adresser à l’ensemble des candidats placés dans le starting-block pour des postes de Conseillers régionaux et Conseillers municipaux. Aussi, ce 20 septembre 2018, à l’amphithéâtre de la CEREAO II-Plateaux, le président de la CEI a tenu à donner des conseils d’usage à son auditoire pour la tenue d’élections justes, crédibles, transparentes et apaisées.

Cependant, l’opposition ne cesse d’appeler à une réforme de la CEI conformément à la décision de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Pour ce faire, plusieurs manifestations ont déjà été organisées à travers la capitale ivoirienne. D’autres protestations sont également en vue.

Par ailleurs, dans son discours à la Nation, à la veille de l’indépendance, le Président Alassane Ouattara avait évoqué la réforme de l’institution, avant de préciser dès son retour de la Mecque que cela se fera pour la présidentielle de 2020.

La question est donc loin d’avoir été réglée.

L’intégralité du discours de Youssouf Bakayoko Face aux parti politiques
Je voudrais, avant tout propos, exprimer, au nom de l’ensemble des Commissaires centraux, ainsi qu’en mon nom personnel, mon infinie gratitude pour votre présence nombreuse et remarquée ce matin à cette rencontre, à l’invitation de la Commission Electorale Indépendante.

Mesdames et Messieurs,

Le 18 juillet 2018, au terme du Conseil des Ministres, le Gouvernement convoquait, sur proposition de la Commission Electorale Indépendante, les collèges électoraux pour la tenue, le 13 octobre 2018, des élections des Conseillers Régionaux et des Conseillers Municipaux.

Ces élections, qui auront lieu dans trente et une (31) circonscriptions pour les élections des Conseillers Régionaux et dans deux cent une (201) circonscriptions pour celles des Conseillers Municipaux, mettront aux prises quatre-vingt-huit (88) listes de candidatures pour les premières et six cent quatre-vingt-quatre (684) listes de candidatures pour les secondes.

Ces listes de candidatures, faut-il le rappeler, ont fait l’objet de publication par la Commission Electorale Indépendante (CEI) le 11 septembre dernier, laquelle a donné lieu à l’ouverture du contentieux de l’éligibilité. Celui-ci devrait s’achever le vendredi 21 septembre 2018, avec le prononcé par la Chambre Administrative de la Cour Suprême, des Arrêts rendus.

Comme on le voit, le processus devant nous conduire aux élections couplées des Conseillers Régionaux et des Conseillers Municipaux est inexorablement en marche. C’est pourquoi, et ce, conformément à une pratique devenue habituelle, la CEI se fait le devoir de vous convier à une séance de travail pour échanger avec vous, recueillir vos préoccupations et observations.

Mesdames et Messieurs,

La Commission Electorale Indépendante a achevé la révision de la liste électorale, qui vous sera remise aujourd’hui même, sur support numérique. Il s’en suivra la remise aux nouveaux inscrits, ainsi qu’à certains anciens inscrits ayant apporté des modifications à leurs données personnelles, des cartes d’électeurs.

Depuis quelques jours, nous avons entrepris la confection et l’impression des documents et imprimés électoraux. Nous procèderons ensuite au conditionnement des matériels et documents électoraux, et à leur acheminement vers les différentes localités abritant les lieux et bureaux de vote.

Le 28 septembre à 00 heure, s’ouvrira la campagne électorale. Celle-ci durera 14 jours et s’achèvera le 11 octobre 2018 à minuit. Avant l’entame de celle-ci, il sera remis à chaque liste de candidatures, trois cents (300) Affiches et mille (1000) spécimens de bulletins de vote.

Vous comprenez donc avec moi l’importance des enjeux qui sont les nôtres. Ces élections, comme elles ont été annoncées, seront couplées, c’est-à-dire que les scrutins régionaux et municipaux se tiendront le même jour, dans les mêmes bureaux de vote. Ce mode de scrutin, s’il constituait une innovation en 2013, n’en est plus une aujourd’hui pour notre Institution.

Ayant été aguerrie à la pratique de ce mode d’élection, la CEI a procédé à une mise à niveau de ses acteurs qui l’ont rejoint après 2013. Elle a aussi prévu de lancer des campagnes de sensibilisation à l’endroit des populations et des acteurs politiques, auxquels elle expliquera le mode opératoire spécifique aux présents scrutins.

La rencontre de ce matin se situe dans la droite ligne de ce programme. La Commission Electorale Indépendante voudrait vous inviter à vous associer à elle pour sensibiliser vos électeurs à prendre part massivement aux scrutins annoncés. Elle vous exhorte à mener une campagne apaisée, partout sur le territoire national.

Elle voudrait enfin vous rassurer, et avec vous, l’ensemble de la Communauté nationale de sa détermination à organiser des élections fiables, transparentes, équitables et dont les résultats seront à tous égards le reflet du choix des électeurs.

Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 20 Septembre 2018

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment