11202017Headline:

Côte d’Ivoire/A peine revenu d’Europe: Guillaume Soro face à un gros dilemme dejà…

Après plusieurs mois passés en Europe, Guillaume Soro est rentré dimanche à Abidjan. Dans son adresse à la presse, le président de l’Assemblée nationale a lancé un appel à l’apaisement. Mais cet appel sera-t-il attendu ?

A peine rentré d’Europe que Guillaume Soro est présentement face à un gros dilemme. Le président de l’Assemblée nationale qui dit être venu ‘’prendre toute sa place’’ dans le jeu politique pour  non seulement contribuer à l’apaisement mais aussi fidèle à l’engagement pris depuis le début de l’année à continuer à travailler à la réconciliation et à la paix en Côte d’Ivoire, risque de se retrouver face à des faucons de tous bords.

«On a beau être mécontent, fâché, en colère, il a beau avoir des frictions, mais on finit toujours par s’asseoir pour discuter et dialoguer. Moi-même, je suis un acteur du dialogue direct que vous avez connu à l’époque (de la crise) inter ivoirienne. Donc je considère qu’il faut continuer à aller dans le sens du dialogue et je  suis convaincu que le dialogue triomphera en Côte d’Ivoire », avait-il indiqué, annonçant dans la foulée une rencontre les jours à venir avec le président Alassane Ouattara.

Pour des partisans du régime, le leader des soroistes est mal placé pour parler de réconciliation actuellement; et ce, d’autant plus qu’il a lui-même alimenté la tension au sein de la ‘’case’’ en laissant délibérément ses plus proches collaborateurs et autres laudateurs, s’en prendre impunément au président de la République. « Et çà, nous ne pouvons pas l’accepter. Si Soro veut rencontrer le président Ouattara, qu’il commence par demander pardon publiquement pour toutes les injures proférées dans la presse à l’encontre du chef de l’Etat », prévient un cadre du RDR.

Dans son propre camp, la tâche ne sera pas non plus une mince affaire pour lui. Selon un proche du pouvoir, Soro est prêt à demander pardon mais le souci est que le PAN ne maitriserait pas la totalité de ses partisans dont certains seraient très émotifs. « Je pense qu’il va leur donner des instructions dans le sens de l’apaisement. Le hic, c’est qu’il ne maitrise pas totalement ses gars. Il ne veut pas aussi les décourager au risque de les perdre. On ne sait jamais », commente-t-il, ajoutant que le dossier ‘’Soul To Soul’’, directeur de protocole de Guillaume Soro incarcéré dans l’affaire des caches d’armes, sera très déterminant dans la suite des choses. On attend donc de voir.

David YALA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment