08232017Headline:

Côte d’Ivoire/Adama Toungara aux militants du RDR: “Le fait que je quitte le gouvernement n’est pas un désaveu”

Le coordonnateur régional du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) d’Abobo Adama Toungara a eu une rencontre le jeudi 19 janvier 2017 avec les militants et sympathisants du RDR de ladite commune.

Au cours de cette rencontre qui a eu lieu au quartier général du RHDP de cette cité, il s’est prononcé sur non seulement son départ du gouvernement, mais également de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire. Parlant du récent remaniement ministériel, il a indiqué que cela est normal « Dans un remaniement des anciens partent et des nouveaux viennent (…) Le fait que je quitte le gouvernement n’est pas un désaveu.

Ça n’affecte en rien mes relations avec le Président de la République SEM Alassane Ouattara. Je continue de bénéficier de sa fraternité et de son amitié ». Il a exhorté toute l’assistance à soutenir le Président de la République, le Premier Ministre et tout le Gouvernement. « Le pouvoir d’Ado, c’est le pouvoir d’Abobo. Le Gouvernement en place, c’est notre Gouvernement. Nous sommes des militants, des soldats au service d’Ado », a insisté l’orateur. Mais bien avant, le premier magistrat de la commune d’Abobo est revenu sur le travail qui a été abattu durant son séjour au gouvernement. Selon lui, le gaz n’a jamais manqué dans le pays. Au sujet de l’électricité la capacité est passée de 1300 à 2000 mégawatts de 2011 à 2015, soit 700 mégawatts ajoutés et on prévoit 4000 mégawatts en 2020. Plus de 1400 villages ont été électrifiés et il ne reste que 800 villages à l’orée 2017. Pour lui, ces localités le seront avant la fin de l’année. « Aujourd’hui, soutient-t-il avec la somme de 1000F vous pouvez avoir l’électricité or avant il fallait 130.000F ».

Il a également mis l’accent sur les efforts faits au niveau des mines. « Par notre action, l’embargo sur les mines a été levé sur notre pays par le Conseil de sécurité », a-t-il dit. Le Maire d’Abobo a également commenté l’actualité sociopolitique. A l’en croire il s’agit « d’un complot ourdi contre le pays. Abobo n’acceptera pas ce complot. Nous ne devons pas faire plaisir à ceux qui veulent déstabiliser le pays », tout en indiquant aux militants de mettre en branle la flamme militante. Il a exhorté les uns et les autres à porter le message de paix dans toute la commune avant de conclure qu’ « ici c’est Abobo, ici c’est Adoland ». Les responsables des jeunes, des femmes, des sages et des enseignants, des militants ont apporté leur soutien à Toungara.

T.A.B avec D.S

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment