06262017Headline:

Côte d’ivoire:Affaire Lancer des tweet sur‘’Bédié a financé l’achat d’armes’’ / Le PDCI contre attaque et crache ses verités aux pro-Soro

Le PDCI répond aux pro-Soro: « Lancer des tweet sur Bédié ne va pas absoudre Soul To Soul »

Une accusation d’autant plus grotesque

Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du PDCI-RDA n’a pas tardé à répondre à Touré Moussa, directeur de la communication de Soro qui, le jeudi dernier, a indiqué dans un tweet que Bédié a financé des achats d’armes contre l’ex-président Laurent Gbagbo.

Ces déclarations tournent autour de l’affaire d’armes découvertes à Bouaké, dans la résidence de Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul, chef du protocole de Guillaume Soro. Dans son communiqué, Adjoumani fait savoir au proche de Soro que « ces faits sont graves, il faut les traiter sans passion et éviter d’ouvrir d’autres fronts, inutilement ».

Lire le communiqué

Véritable écran de fumée pour tenter de détourner l’attention de l’opinion publique vis-à-vis d’un dossier d’une gravité confirmée qui devrait être plutôt traité avec lucidité, calme afin de faire jaillir la vérité, cette vérité que tout le monde appelle de ses vœux.

En effet dans un tweet qu’il aurait fait pour, apprend-on, punir « Le Nouveau Réveil » dont le traitement du dossier sur la découverte de la cache d’armes dans une résidence à Bouaké attribuée à M. Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, chef de protocole du PAN, ne serait pas apprécié, M. Touré Moussa a osé écrire que le « président Bédié a financé une partie des armes contre Gbagbo »

Une accusation d’autant plus grotesque qu’elle n’est adossée sur aucune preuve, aucun fait, aucune référence de date ou de circonstance qui aurait permis d’en mesurer la sincérité.

En ma qualité de porte-parole du PDCI-RDA; je voudrais ici élever une vive protestation contre cette plaisanterie de mauvais goût et rappeler à l’auteur de ce tweet que ces méthodes surannées qui consistent à faire la politique en propageant de gros mensonges pour salir l’honorabilité de personnalités respectables comme le Président Henri Konan Bédié, ne peuvent plus prospérer.

Non monsieur le conseiller du PAN, le Président Bédié que tous les Ivoiriens connaissent, que tous les Africains connaissent, que tout le monde connaît a une réputation bien assise. C’est un homme de paix qui, durant sa riche et longue carrière politique, n’a jamais flirté avec les armes. Il n’a jamais versé le sang des Ivoiriens, il n’a jamais financé un coup d’Etat, ni acheté des armes pour une telle entreprise.

« Bédié n’a jamais versé le sang des Ivoiriens »

M. Bédié est un homme de paix, un patriote. Souvenez-vous qu’en 1999, quand bien même il aurait des raisons légitimes et légales pour prendre les armes contre ceux qui ont attaqué son régime afin de rétablir l’ordre constitutionnel, il ne l’a pas fait. Tout simplement parce qu’il ne voulait pas verser de sang.

Il n’a jamais résolu ses problèmes avec les armes. Pourquoi financerait-il un coup d’Etat contre Gbagbo alors qu’il s’est refusé d’en user pour sauver son pouvoir en 1999 ? C’est une simple question de bon sens qui met surtout à nu la grossièreté et la vacuité de la charge.

Je voudrais également rappeler qu’à Marcoussis où il était question de dépouiller le Président Laurent Gbagbo de ses prérogatives de chef d’Etat lors des négociations, c’est le Président Bédié qui s’en était opposé.

Et cette vérité a été restituée par les représentants du FPI à cette table-ronde en 2003. Pourquoi le Président Bédié qui, selon vous, aurait financé des achats d’armes contre Gbagbo, donc qui voulait renverser Gbagbo, a été finalement son défenseur ? Deuxième question de bon sens.

Au demeurant, il faut cesser de croire que « Le Nouveau Réveil » écrit sous la dictée du président du PDCI-RDA. Il faut éviter les courtes échelles et les amalgames. Car si vous avez des informations, des pièces à conviction qui accablent le Président Bédié, nous vous prions d’être un peu courageux pour les verser au débat, au lieu d’attendre les conclusions d’une enquête qui vise un autre objectif, la vérité sur la cache d’armes de Bouaké.

Ces faits sont graves, il faut les traiter sans passion et éviter d’ouvrir d’autres fronts, inutilement. Lancer des tweet malheureux du genre « Bédié a financé des armes contre Gbagbo » ne va nullement absoudre M. Soul To Soul des charges qui pèsent sur lui. Les Ivoiriens essayent de comprendre. Vous gagneriez à les y aider.

Kobenan Kouassi Adjoumani

Porte-parole du PDCI-RDA

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment