10212017Headline:

Côte d’Ivoire:Assise , les avocats de Simone Gbagbo «jettent l’éponge», la réaction du ministre Sansan Kambilé

 Côte d’Ivoire: Procès de Simone Gbagbo, les avocats commis d’office «jettent l’éponge», la réaction du ministre Sansan Kambilé

Les  avocats commis d’office à la défense de l’ex-première Dame,Simone Gbagbo poursuivie en assises pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité décident de ne pas se présenter à l’audience de lundi consacrée aux réquisitions, puisqu’ils ont relevé des failles dans la procédure.

« Ce lundi à la reprise, la justice se fera sans l’accusée et ses avocats. Parce que le magistrat décide que l’accusé n’a pas besoin de défense,» ont déclaré les avocats.

Ils ont pris cette décision ce vendredi au cours d’une conférence de presse tenue à Abidjan au cours de laquelle, ils ont exigé, le respect des exigences légales des droits de la défense et dénoncé le défaut de recomposition de la cour d’assise siégeant depuis le 10 janvier 2017.
A travers cette rencontre le  avocats veulent selon eux, prévenir les ivoiriens du passage en force de la justice, du non-droit et du caractère inéquitable et expéditif du code de procédure pénale dans le jugement de Simone Ehivet Gbagbo par le Juge-Président Boiqui Kouadio et par le Procureur général Ali Yéo, comme l’ont indiqué, Maitres Patrick Viera, Amany et Claude Mentenon.
La réaction du Garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme ne s’est pas faite attendre suite à la sortie des avocats.
Dans un communiqué en notre possession,Sansan Kambilé leur demande d’exercer les voies de recours prévus par la loi s’ils ne sont pas satisfaits de la décision rendue au lieu de se rependre dans la presse.
« Les débats judiciaires se déroulent dans les prétoires et non lors de conférence de presse ou par journaux interposés. Toute la procédure des assises est régie par le code de procédures pénales et lorsqu’on n’est pas satisfait par une décision de justice rendue dans ce cadre, on exerce les voies de recours prévus à cet effet,» précise le Garde des sceaux dans ce communiqué.
Wassimagnon, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment