10192017Headline:

Côte d’Ivoire/COMMUNIQUÉ Du chef d’ÉTAT-MAJOR GÉNÉRAL DES ARMÉES

A la suite de l’attaque perpétrée contre les installations du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO) situées à l’École Nationale de Police, les investigations menées par les Forces de Sécurité et de Défense ont permis pour l’heure d’identifier formellement des individus ayant pris part à cette action. Au nombre de ceux-ci, figurent cinq membres des Forces Armées de Côte d’Ivoire.

Les actes posés par ces militaires constituent un cas de flagrance dans la commission de fautes contre l’honneur et la morale.

En conséquence et conformément à l’ordonnance N°2017-443 du 30 juin 2017 portant sanctions administratives applicables aux militaires, ils sont définitivement radiés des effectifs des Forces Armées de Côte d’Ivoire, ce sont :

  1. Maréchal des logis BOUHOUSSOU WASSA TOUSSAINT matricule 002-00-1969 ;
  2. Maréchal des logis PEKOULA MATHIAS matricule 001-01-50222 ;
  3. Maréchal des logis SERI BRICE ARNAUD JOEL matricule 001-01-48877 ;
  4. Maréchal des logis MEL AKREKOU NASSERE SYLVESTRE matricule 008-99-0095 ;
  5. Brigadier-chef SERY DOUA ALAIN matricule 001-01-50227.

Par ailleurs, ces individus seront mis à la disposition de la justice pour répondre de leurs actes.

Le Chef d’État-Major Général des Armées réaffirme sa détermination à extirper des rangs tous ceux qui n’honorent l’institution militaire.

Fait à Abidjan, le mercredi 26 juillet 2017

Le Général de Division TOURE Sékou

Chef d’État-Major Général des Armées

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment