10192017Headline:

Cote d”ivoire:Des compagnies de transferts d’argent citées dans les détournements de fonds au profits des brouteurs

Western Union

Des agences de transfert d’argent Western Union ont démontré leur complicité avec des cybercriminels communément appelés ”brouteurs” en Côte d’Ivoire.

Plusieurs arrestations d’agents véreux qui servent de passeurs de fonds ont été faites par la police économique. Mais apparemment, ces agents ne sont pas réputés que dans les connexions avec les cybercriminels.

A en croire des victimes, elles ont des réseaux de faussaires par qui elles détournent les transactions financières des usagers. Une agence est fortement incriminée. Il s’agit de Mistral voyages, membre du réseau de Bridge Bank, une des banques agréées par Western Union en Côte d’Ivoire.

Contre l’agence Mistral voyages dont le siège principal est situé à Cocody les 2 Plateaux, avec une antenne à l’immeuble Balance à Treichville, des clients ont porté plainte pour détournements de fonds portant sur plusieurs millions de Fcfa.

L’affaire aux mains de la police économique qui a déjà entamé les enquêtes remonte à octobre 2015. A cette période, plusieurs usagers ont effectué des transactions financières, notamment des transferts d’argent, dans les agences de Mistral voyages.

Mais quand les destinataires se pointent à des agences Western Union avec leurs numéros pour retirer les sommes envoyées, on leur fait savoir que les codes ne sont pas exacts.

A Mistral, on explique cela d’abord par un problème de connexion internet. Après le croisement des codes qui montre qu’en vérité il n’y a pas eu de problème à ce niveau, les destinataires et les destinateurs ont la mauvaise nouvelle d’apprendre, plus tard, que les transferts ont déjà été retirés.

Par qui et comment ? Selon des documents relatifs à cette magouille qu’une des victimes a mis à notre disposition, une personne qui porte le même nom que leur destinataire a pu entrer en possession de 3 millions de Fcfa, au moyen d’un faux passeport.

On s’interroge comment cet individu, qui est méconnu de l’envoyeur et du receveur, a pu avoir les codes des deux transferts portant respectivement sur un million de Fcfa et deux millions de Fcfa, soit un total de trois millions de Fcfa.

Depuis deux semaines, nous tentons de rencontrer les responsables de Mistral voyages et de Bridge Bank. Chaque fois, le rdv est décalé, dit-on, pour des questions de protocole ou de calendrier de ceux qui doivent nous recevoir.

A Mistral voyage, ils sont catégoriques. «On a rien à expliquer. Nous dépendons de la Bridge Bank, donc c’est elle qui répond de tout cela. Allez y la voir», a sèchement répondu par téléphone celle qui semble être la responsable de l’agence.

Elle l’a encore réitéré, ce mardi, quand nous joint M. Serge, son collaborateur en charge de ce dossier. D’après les enquêtes policières, les détournements évoqués ont été sur les transactions faites par Mistral voyages Treichville.

Côté Bridge Bank, le chargé du dossier entend de réunir tous les éléments afin de tirer au clair cette affaire. A suivre donc !

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment